AfriqueMode AfricaineNigerStyle-Mode

Ouverture à Niamey (Niger) de la 12e édition du Festival international de la mode africaine

Aïssata Issoufou, épouse du président nigérien Mahamadou Issoufou, a parrainé jeudi à Niamey le lancement officiel de la 12e édition du Festival international de la mode africaine (FIMA), en marge du sommet de l’Union africaine qui se déroule dans la capitale nigérienne, a-t-on constaté sur place.

Avec plusieurs défilés prévus, ce festival regroupe pendant quatre jours de nombreux créateurs de renommée internationale, selon le promoteur du FIMA, le styliste nigérien Seidnaly Sidi Ahmed dit Alphadi.

Pour le ministre nigérien de la Culture, Assoumane Mallam Issa, le thème « Industrie et créativité, une nouvelle dynamique vers l’intégration africaine » retenu pour cette édition est un thème intégrateur et actuel pour l’Afrique « qui se base sur sa culture, sur l’engagement de ses chefs d’Etat pour définitivement rompre avec la division et concrétiser l’intégration et son développement industriel ».

A l’occasion du sommet de l’UA, Niamey sera pendant une semaine la capitale de toute l’Afrique, et plus de 4.000 invités dont une cinquantaine de chefs d’Etat et de gouvernement y sont attendus, selon l’organisation.

Le FIMA, selon Alphadi, au-delà des traditionnels défilés de mode, est une rencontre internationale majeure entre modélistes, stylistes, mannequins et autres professionnels de la mode, et se veut à la fois un événement fédérateur et intégrateur de talents et de célébrités de la mode de tous les continents.

Pour rappel, la première édition du FIMA avait été organisée en 1998 à Tiguidit dans le désert du Ténéré (nord du Niger).

Jean Louis Verdier - Rédacteur en Chef Digital - Paris- Dubaï - Hong Kong dakarecho@gmail.com - Tél (+00) 33 6 17 86 36 34 + 852 6586 2047

Articles Similaires

1 sur 265

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *