Diaspora

Oumar Diaw de retour à Mantes-la-Jolie : « il y aura beaucoup d’émotion »

L’ancien enfant du Val-Fourré, joue sa pièce « Neuf mois de bonheur » ce mercredi à l’espace Brassens. Une première pour lui.

Après avoir foulé les planches parisiennes du Jamel Comedy Club, du Théâtre du Gymnase et de l’Apollo Théâtre, le comédien Oumar Diaw prend la direction de Mantes-la-Jolie, sa ville d’origine. Cet acteur de 37 ans qui a grandi dans le quartier du Val-Fourré va jouer, ce mercredi, aux côtés de Malaika Belliard dans la pièce qu’il a coécrite avec Fonzie Meatoug, « Neuf mois de bonheur ». Le duo peint avec beaucoup d’humour la vie d’un couple mixte dont le quotidien est bouleversé par l’arrivée prochaine d’un enfant.

Né à Dakar (Sénégal), Oumar Diaw est arrivé à Mantes-la-Jolie à l’âge de 5 ans. Après avoir foulé la cour de l’école élémentaire Claude Monet, il poursuit sa scolarité au collège Paul-Cézanne puis au lycée Saint-Exupéry avant des études supérieures à l’université de Cergy-Pontoise (Val-d’Oise).

« Depuis tout petit, j’ai eu envie de jouer d’autres personnages et de donner des émotions aux gens, raconte-il. Je me souviens que mon père m’a amené à mon premier casting quand j’avais 11 ans. C’était pour jouer avec Annie Cordy. Bon, je n’ai pas été pris… » Finalement, le comédien en herbe retentera sa chance quelques années après, en 2005, cette fois avec succès. Oumar Diaw a joué dans une trentaine de productions, plusieurs films comme « Antigang » avec Jean Reno, et des séries TV telles que « Central nuit », une cocréation d’Olivier Marchal, et « Femmes de loi ».

« C’est la première fois que ma mère va me voir au théâtre »
Malgré sa longue expérience, Oumar Diaw n’était jamais revenu jouer sur la terre de son enfance. Le trentenaire profite donc de la tournée française de la pièce, commencée le 8 mars, pour montrer son talent à ses proches. « Mes sœurs et mes neveux sont déjà venus plusieurs fois me voir au théâtre mais c’est la première fois que ma mère va me voir sur scène : elle stresse plus que moi », sourit le comédien. Une première qui génère une pression supplémentaire, d’autant que la salle sera comble. « Il y aura mes amis et beaucoup de monde que je connais, confie-t-il. Mais il y aura surtout beaucoup d’émotion, c’est sûr ! »

Face à cet engouement, Oumar Diaw et la production ont d’ores et déjà prévu une autre représentation de « Neuf mois de bonheur » à Mantes-la-Jolie. Ce sera le 20 septembre, à l’espace Brassens.

« Neuf mois de bonheur », mis en scène par Noom Diawara. Réservations pour la représentation du 20 septembre 01.34.76.48.41.

Virginie Wéber

Jean Louis Verdier - Rédacteur en Chef Digital - Paris- Dubaï - Hong Kong dakarecho@gmail.com - Tél (+00) 33 6 17 86 36 34 + 852 6586 2047

Articles Similaires

1 sur 108

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *