DéfenseSénégalSociété

MBDA veut armer les défenses antiaériennes sénégalaises

Selon nos sources à Dakar, le missilier européen MBDA a entamé une phase de discussions avec l’état-major sénégalais, après que celui-ci a manifesté son intérêt pour acquérir des systèmes sol-air de type Mistral.

Ces missiles transportables à très courte portée (SATCP) peuvent notamment être embarqués sur des véhicules afin de faciliter la mobilité des forces de défense antiaérienne. Ils sont en outre utilisables en coordination avec des radars de détection longue portée, à l’instar des Ground Master 400 fabriqués par Thales, dont le Sénégal a acquis deux systèmes fin 2019, pour 100 millions d’euros.

Dans le cadre du renforcement des capacités de l’armée de l’air sénégalaise, ils ont été installés sur deux bases aériennes, en cours de construction l’année dernière

Un missilier bien implanté au Sénégal et en Afrique
Le Mistral a déjà été retenu par la marine sénégalaise pour équiper ses futurs patrouilleurs hauturiers OPV 58 S. Conçus par les chantiers navals bretons Piriou et Kership, les navires seront armés par MBDA de trois systèmes Simbad RC dotés de missiles Mistral, ainsi que de missiles antinavires MARTE Mk2/N.

La construction du premier bâtiment vient tout juste de débuter, fin octobre. Auparavant, le missilier a également frappé en Afrique australe.

En 2016, il a ainsi remporté un important contrat, d’une valeur de 304 millions d’euros, pour la livraison aux forces du Botswana de 50 missiles Mistral et autant de MICA sol-air, d’une plus longue portée.

Avec Africa Intelligence

Digital Manager - Chef de projet chez Alixcom Dakar | E-mail: saliou@dakar-echo.com | +221 77 962 92 15

Articles Similaires

1 sur 244

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *