Ça se passe ailleursEnvironnementPollution

L’Indonésie va renvoyer 49 conteneurs de déchets en Europe et aux États-Unis

À l’instar de plusieurs pays d’Asie du Sud-Est qui ne veulent plus être des décharges, l’Indonésie va renvoyer 49 conteneurs de déchets en Europe et aux États-Unis. Ces déchets proviennent des États-Unis, d’Australie, de France, d’Allemagne et de Hong Kong, a précisé le porte-parole des services douaniers de l’île.

L’Indonésie va renvoyer des dizaines de conteneurs de déchets vers la France et d’autres pays occidentaux, à l’instar de plusieurs pays d’Asie du Sud-Est qui ne veulent plus être des décharges, ont annoncé mardi les autorités.

Les 49 conteneurs contiendront des détritus, des déchets plastiques et des substances dangereuses en violation des règles d’importation, selon les responsables des douanes de l’île indonésienne de Batam.

« Nous nous coordonnons avec l’importateur afin de procéder à leur renvoi immédiat », a déclaré à l’AFP le porte-parole des services douaniers de cette île.

Ces déchets proviennent des États-Unis, d’Australie, de France, d’Allemagne et de Hong Kong, a-t-il précisé.

Mi-juin, Jakarta avait renvoyé cinq conteneurs de déchets aux États-Unis, se joignant ainsi à plusieurs pays d’Asie du Sud-Est mécontents de servir de dépotoir à l’Occident.

En 2018, la Chine a soudainement cessé d’accepter les déchets plastiques du monde entier, suscitant le chaos sur le marché mondial du recyclage et obligeant les pays développés à trouver de nouvelles destinations pour leurs déchets.

300 millions de tonnes de plastique produites chaque année
Depuis, d’énormes quantités de déchets ont été réacheminées vers l’Asie du Sud-Est. En mai, la Malaisie avait promis de renvoyer des centaines de tonnes de déchets plastiques.

De leur côté, les Philippines ont renvoyé fin mai vers le Canada 69 conteneurs de détritus, provoquant un vif contentieux entre les deux pays.

Environ 300 millions de tonnes de plastique sont produites chaque année. Une grande partie finit dans des décharges ou dans les mers, selon le Fonds mondial pour la nature (WWF)

Il y a quelques jours, nous écrivions sur Dakarecho, suite à une enquête du journal The Guardian que le Sénégal faisait partie des pays qui acceptaient d’accueillir un million de tonnes de plastiques américain sur son territoire et que cette décision fait suite à l’interdiction d’importer des déchets plastiques de Chine.

Depuis aucune réaction officielle des autorités pour démentir l’auteur de l’article

Dakarecho

Jean Louis Verdier - Rédacteur en Chef Digital - Paris- Dubaï - Hong Kong dakarecho@gmail.com - Tél (+00) 33 6 17 86 36 34 + 852 6586 2047

Articles Similaires

1 sur 67

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *