Dakar-Echo

L’Indonésie, premier producteur mondial, suspend toutes ses exportations d’huile de palme

L’Indonésie, premier producteur mondial, suspend toutes ses exportations d’huile de palme

La décision du premier producteur mondial risque de déstabiliser un marché de l’huile végétale déjà au plus haut, suite à l’invasion de l’Ukraine par la Russie.

L’Indonésie a commencé à appliquer jeudi 28 avril un embargo complet sur ses exportations d’huile de palme, dont le pays est le premier producteur mondial, au risque de déstabiliser un marché de l’huile végétale déjà au plus haut.

L’archipel d’Asie du Sud-Est fait face depuis plusieurs mois à une pénurie et à une flambée des prix de l’huile de cuisson à base d’huile de palme sur son marché intérieur et craint une montée des tensions sociales.

Dans un revirement de dernière minute mercredi soir, les autorités ont précisé que l’embargo concernerait l’ensemble des exportations de l’oléagineux, et pas seulement les produits destinées aux huiles alimentaires, comme indiqué un jour plus tôt. «Tous les produits», y compris l’huile de palme brute «sont couverts par un décret du ministère du Commerce», indiqué le ministre coordonnateur à l’Économie Airlangga Hartarto mercredi soir précisant que l’embargo débuterait à minuit.

Le président indonésien Joko Widodo a souligné mercredi soir que l’approvisionnement de la population était «la plus haute priorité». «En tant que plus gros producteur d’huile de palme, il est ironique que nous ayons des difficultés à obtenir de l’huile de cuisson», a-t-il reconnu appelant les producteurs à coopérer.

Le pays souffre de problèmes de distribution tandis que les producteurs préfèrent écouler leurs stocks à l’international pour profiter à plein de la hausse des cours. Jakarta prévoit de reprendre les exportations quand le prix de gros de l’huile de cuisson sera redescendu à 14.000 roupies (97 cents) dans l’archipel, après s’être envolé de 70% ces dernières semaines.

L’approvisionnement en huile de palme, principale huile utilisée dans l’archipel pour la cuisine, est problématique depuis le début de l’année. Les consommateurs les plus modestes ont dû patienter des heures devant les centres de distribution d’huile à prix subventionnés dans de nombreuses villes du pays.

L’Indonésie assure quelque 60% de la production mondiale d’huile de palme dont un tiers est consommé sur son marché intérieur. L’Inde, la Chine, l’Union européenne et le Pakistan font partie de ses principaux clients à l’exportation.

L’huile de palme est aussi un composant essentiel pour la fabrication d’une grande gamme de produits, des cosmétiques aux produits alimentaires.

Les huiles alimentaires avaient déjà atteint des records historiques en mars à cause d’un approvisionnement mondial insuffisant dû à l’invasion de l’Ukraine par la Russie, deux grands pays producteurs d’huile de tournesol.

Laisser un commentaire