Changement ClimatiqueEnvironnementMétéorologieReligionTempératureVedette - La UNE

Les températures extrêmes, cri de détresse de la Terre, pour le pape François

Le pape François a appelé jeudi les dirigeants du monde à entendre les cris de détresse d’une Terre minée par le réchauffement climatique, les épisodes météorologiques extrêmes et la perte de biodiversité.

Dans un message publié jeudi en vue de la journée mondiale de prière pour la sauvegarde de la Création, prévue le 1er septembre prochain, le souverain pontife presse les responsables mondiaux de s’attaquer au réchauffement climatique avec la même détermination que celle qui prévaut face à d’autres enjeux internationaux comme les guerres ou les crises sanitaires.

Soulignant que la crise climatique pèse d’abord sur les plus pauvres et les peuples autochtones, le pape François a évoqué la « dette écologique » des pays riches, responsables de la plus grande partie de la pollution générée au cours des deux derniers siècles, qui entache le « doux chant de la Création ».

« Malheureusement, cette douce chanson est accompagnée d’un cri amer. Ou plutôt, par un choeur de cris amers. D’abord, c’est notre soeur, la terre nourricière, qui crie. À la merci de nos excès consuméristes, elle gémit et nous supplie d’arrêter nos abus et sa destruction », écrit le pape dans son message.

Cet appel, rendu public alors que plusieurs pays européens sont toujours à la lutte contre des feux de forêt après la canicule des derniers jours, intervient alors que le souverain pontife doit entamer dimanche un déplacement de trois jours au Canada.

Lors de ce séjour, le pape François prévoit notamment de se rendre à Iqaluit, dans l’Arctique canadien – l’une des zones d’Amérique du Nord connaissant le réchauffement le plus rapide où il rencontrera des communautés de peuples autochtones.

Avec Reuters

Jean Louis Verdier - Rédacteur en Chef Digital - Paris- Dubaï - Hong Kong dakarecho@gmail.com - Tél (+00) 33 6 17 86 36 34 + 852 6586 2047

Articles Similaires

1 sur 181

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *