Société

Les boulangers sénégalais décrètent 72 heures de grève ce mercredi

Pas de pain à partir de ce mercredi. Les boulangers ont décrété leur grève de 72 heures à cause de leur désaccord avec le nouveau ministre du Commerce Mme Aminata Assome Diatta.

Les boulangers vont démarrer 72 h de grève à partir de ce mercredi. « Ce que l’on nous a dit, ne nous a pas vraiment convaincus. Donc, nous irons en grève pour 72h à partir de demain », a déclaré le président des boulangeries du Sénégal, Amadou Gaye.

A cet effet, les boulangers menacent de s’inspirer des gilets jaunes afin de se faire attendre. « Nous allons faire comme les gilets jaunes en France. C’est à dire chaque samedi, nous allons porter nos revendications jusqu’à ce que l’on obtienne satisfaction. Et cela jusqu’au mois de ramadan », a-t-il prévenu.

Le directeur du Commerce intérieur Ousmane Mbaye n’a pas attendu pour réagir. Dans un communiqué qui nous est parvenu, tard dans la soirée, il est revenu sur les points de discussions avec les boulangers. « Suite au mouvement d’humeur des boulangers, nous avons tenu cet après- midi une réunion de travail avec la Fédération nationale des Boulangers du Sénégal pour examiner leurs différents points de revendications.

En dépit des solutions proposées par le Département sur tous les points de discussion allant dans le sens de la satisfaction de leurs préoccupations, la Fédération Nationale des Boulangers du Sénégal a décidé d’aller en grève, contre toute attente et les conclusions de la réunion, notamment; l’encadrement des marges de distribution, comme demandé; le démarrage sans délai de concertations sur la structure du pain, conformément à la réglementation en vigueur; le démarrage de concertations avec les meuniers sur le prix de la farine; l’introduction d’un nouveau format de pain afin d’améliorer la productivité de l’activité boulangère », explique-t-il.

Ainsi, il soutient qu’il est regrettable de constater, malgré tous les efforts consentis, le refus catégorique de la fédération à toutes formes de négociation. Tout en prenant acte de cette démarche singulière, le ministère informe la population sénégalaise que toutes les dispositions nécessaires sont prises pour assurer la sécurité de tout boulanger désireux de produire et de mettre à la disposition des consommateurs du pain, indique M. Mbaye.

Jean Louis Verdier - Rédacteur en Chef Digital - Paris- Dubaï - Hong Kong dakarecho@gmail.com - Tél (+00) 33 6 17 86 36 34 + 852 6586 2047

Articles Similaires

1 sur 218

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *