Faits diversPolitique

Le concert panafricain pour la limitation des mandats présidentiels prévu au Radisson Blu de Dakar interdit par le préfet

– Onze artistes africains issus de sept pays devaient participer samedi soir au spectacle initié par des organisations de la société civile

Dans un arrêté publié vendredi soir, le préfet de Dakar, Mor Talla Tine, a interdit l’organisation du concert panafricain pour la limitation à deux des mandats présidentiels en Afrique, qui devait se tenir samedi dans un hôtel de Dakar.

Initié par des organisations de la société civile dans le cadre d’une campagne citoyenne de sensibilisation pour la limitation des mandats présidentiels, le spectacle devait enregistrer la présence de onze artistes africains en provenance de sept pays.

« Le site choisi ne présente pas toutes les garanties de sécurité pour une manifestation d’une telle dimension qui verra la participation d’une dizaine d’artistes et des centaines de spectateurs », a motivé le préfet de Dakar dans sa note aux organisateurs.

Une décision incompréhensible pour les organisateurs. « C’est avec un grand regret que nous annonçons l’annulation du concert », a dit, samedi, Marc Ona Essangui, président de l’organisation « Tournons la page », un des initiateurs du spectacle.

« Après le Bénin et le Botswana où la campagne a eu un grand succès, on regrette que le Sénégal n’ait pas relevé le défi », s’est désolé Alioune Tine du think tank « Afrikajom Center », autre entité parmi les initiateurs.

« Nous avons réalisé des initiatives similaires au Bénin, en présence du président Patrice Talon et au Botswana avec l’appui du président Mokgweetsi Masisi. Nous sommes donc surpris », a-t-il relevé dans sa déclaration aux médias.

« C’est vraiment une grosse déception. Si nous avons choisi de venir au Sénégal pour organiser ce concert c’est parce que le Sénégal c’est une grande tradition et une référence démocratique en Afrique. Bien entendu on est totalement surpris par cette décision qui nous laisse perplexes », a insisté David Dosseh, un autre membre du think tank.

« Notre campagne ne s’arrête pas là. Dans les semaines à venir les artistes vont lancer le vidéoclip de la chanson officielle de la campagne citoyenne pour la limitation des mandats », a promis Ona Essangui.

Alioune Ndiaye

Jean Louis Verdier - Rédacteur en Chef Digital - Paris- Dubaï - Hong Kong dakarecho@gmail.com - Tél (+00) 33 6 17 86 36 34 + 852 6586 2047

Articles Similaires

1 sur 219

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *