International

L’Allemagne critique l’appel de Donald Trump à ses partisans à voter deux fois

Berlin estime que le président américain tente «sans scrupules» de semer le doute sur les élections à venir.

Le chef de la diplomatie allemande a accusé dimanche 6 septembre le président américain Donald Trump de tenter «sans scrupules» de semer le doute sur les élections à venir aux Etats-Unis avec sa suggestion à ses partisans de voter deux fois.

«Nous devons un nombre tellement incroyable de choses aux Etats-Unis et ils restent un de nos partenaires les plus étroits, mais oui il est perturbant de voir qu’un président américain pense avoir besoin d’une telle chose», a déclaré Heiko Maas à l’édition dominicale du quotidien Bild, le plus lu d’Allemagne. «J’ai confiance en la raison et dans le bon sens des Américains pour faire échec à cette tentative sans scrupules de semer le doute sur la crédibilité de l’élection pour ensuite, probablement, ne pas accepter une éventuelle défaite», a-t-il ajouté.

Donald Trump a suggéré à ses partisans de voter deux fois pour tester le système du vote par correspondance. «Si leur système est aussi bon qu’ils le disent, alors ils ne pourront pas voter (deux fois)», a lancé cette semaine le chef de l’Etat américain Donald Trump, sur le registre volontiers provocateur qu’il affectionne. Dans une longue série de tweets jeudi, il a ensuite tenté de rectifier un peu le tir, tout en continuant à entretenir la confusion.

Depuis plusieurs mois, le locataire de la Maison-Blanche émet des doutes sur la validité du scrutin à venir. Il martèle que le recours accru au vote par correspondance en raison de l’épidémie de Covid-19 pourrait entraîner des fraudes massives. Ses suggestions ont provoqué des réactions indignées aux Etats-Unis, voter deux fois lors d’une élection étant illégal.

la Caroline du Nord a lancé vendredi les opérations de vote par correspondance pour le scrutin du 3 novembre. D’autres Etats-clés, dont le Wisconsin, suivront dans quelques semaines. Indice révélateur des tensions qui traversent le pays, un électeur sur quatre affirme que, si son candidat perd, il ne sera pas prêt à considérer le résultat comme «honnête» et «exact».

Digital Manager - Chef de projet chez Alixcom Dakar | E-mail: saliou@dakar-echo.com | +221 77 962 92 15

Articles Similaires

1 sur 309

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *