InternationalKenya

La police kenyane disperse une manifestation de l’opposition à Nairobi

La police kényane a lancé lundi des gaz lacrymogènes pour disperser des opposants qui manifestaient contre l’inflation devant des bureaux du gouvernement à Nairobi, a constaté un correspondant de l’AFP.

Les manifestants ont de leur côté lancé des pierres sur la police anti-émeute et une vingtaine de personnes ont été arrêtées, dont deux députés de l’opposition, selon des journalistes sur place.

Manifestation interdite
Dans le plus grand bidonville de la capitale, Kibera, des manifestants ont mis le feu à des pneus. Ce mouvement de protestation contre l’inflation, qui s’est élevée en février sur un an à 9,2% dans le pays d’Afrique de l’Est, avait été interdit dimanche par les autorités pour irrespect du délai légal de dépôt.

Il avait été convoqué par l’opposant Raila Odinga, leader du parti Azimio la Umoja, qui continue d’affirmer que l’élection présidentielle très serrée du 9 août 2022 lui avait été «volée» et que le gouvernement de William Ruto est «illégitime».

Les organisateurs avaient prévu de marcher vers State House, le palais présidentiel.

Jean Louis Verdier - Rédacteur en Chef Digital - Paris- Dubaï - Hong Kong dakarecho@gmail.com - Tél (+00) 33 6 17 86 36 34 + 852 6586 2047

Articles Similaires

1 sur 312

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *