Politique

La Commission politique du Dialogue National met en garde contre toute remise en cause de son autonomie

Un hôtel de la place a accueilli, hier, la plénière de la Commission politique du Dialogue national. Celle-ci est composée de la Commission Cellulaire et des plénipotentiaires des pôles de la Majorité, de l’Opposition, des Non-alignés, de la société civile, de l’Administration, des Organes de contrôle et de supervision des élections (CENA CNRA).

Lors de ce cénacle, elle s’est félicitée de l’installation du Président et des membres du Comité de pilotage du Dialogue national par Monsieur le Président de la République le 26 décembre 2019.

La Commission politique dirigée par une commission Cellulaire autonome est arrimée au dialogue national. Sa mise en place est antérieure au Comité de pilotage du Dialogue national et elle fonctionne depuis le 12 juin 2019.

Cette Commission initialement créée comme Cadre de Concertation sur le processus électoral, ensuite comme Cadre chargé du Dialogue politique, a évolué en une Commission politique autonome.

Elle travaille sur la base d’un Code de conduite, de termes de références adoptés d’accord parties et à partir desquels d’importantes mesures consensuelles ont été arrêtées pour l’approfondissement de la démocratie dans l’intérêt exclusif du peuple sénégalais.

La mise en œuvre de ces mesures consensuelles est du ressort exclusif du Président de la République qui en a pris l’engagement en tant que seule autorité de validation.

A cet effet, la Plénière de la Commission politique du Dialogue national réaffirme son autonomie et met en garde contre toute tentative de remise en cause de sa composition, de son fonctionnement et de ses décisions consensuellement actées.

Digital Manager - Chef de projet chez Alixcom Dakar | E-mail: saliou@dakar-echo.com | +221 77 962 92 15

Articles Similaires

1 sur 116

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *