BrésilJournalismePresse

Jair Bolsonaro condamné en appel pour ses attaques contre les journalistes durant son mandat

Une Cour de São Paulo a confirmé jeudi 25 mai en appel la condamnation au civil de l’ex-président brésilien d’extrême droite Jair Bolsonaro pour ses constantes attaques contre les journalistes durant son mandat (2019-2022).

La Cour a confirmé un jugement de juin 2022 par lequel un tribunal avait donné raison au Syndicat des journalistes professionnels de l’État de São Paulo (SJPSP), a indiqué ce dernier sur son site Internet.

Le SJPSP poursuivait Jair Bolsonaro pour ses «offenses et agressions répétées» contre les journalistes, constitutives selon lui d’un «harcèlement moral systématique contre l’ensemble de la profession».

«Un grand pas pour l’ensemble de la profession»
La Cour a cependant réduit de moitié les dommages et intérêts auxquels a été condamné l’ancien président, à 50.000 reais (9.250 euros) contre 100.000 reais alloués au SJPSP en première instance. «Cette victoire est un grand pas pour l’ensemble de la profession qui, tout au long du mandat de Jair Bolsonaro, a subi des attaques récurrentes», s’est néanmoins félicité le syndicat.

Pendant qu’il était au pouvoir, Jair Bolsonaro a constamment accusé la presse de propager de fausses nouvelles à son encontre afin de lui nuire.

À plusieurs reprises, il a attaqué verbalement des médias et des journalistes, en particulier des femmes.

Les avocats de Bolsonaro avaient soutenu durant le procès que leur client ne s’en était pas pris à la profession dans son ensemble, mais seulement à des individus en particulier.

Jean Louis Verdier - Rédacteur en Chef Digital - Paris- Dubaï - Hong Kong dakarecho@gmail.com - Tél (+00) 33 6 17 86 36 34 + 852 6586 2047

Articles Similaires

1 sur 36

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *