International

Huit morts à Beni (RD Congo) les habitants incendient la mairie

Huit civils ont été tués dans la nuit de dimanche à lundi à Beni dans l’est de la République démocratique du Congo lors d’un nouveau massacre attribué au groupe armé des ADF, a indiqué un porte-parole de l’armée.

En signe de protestation, des habitants en colère ont partiellement incendié la mairie de cette grande agglomération du Nord-Kivu proche de l’Ouganda, a constaté un correspondant de l’AFP.

Ils dénoncent depuis plusieurs jours l’inaction de l’armée congolaise et des Casques bleus des Nations unies, présents dans la région, face aux tueries des Forces démocratiques alliées (ADF).

La police qui a tiré à balles réelles est parvenue à disperser les manifestants autour du bâtiment de la mairie.

Un manifestant avait été tué samedi par la police.

Deux policiers auraient également été tués samedi par les manifestants en colère, a rapporté dimanche la radio onusienne Okapi.

Les habitants se dirigeraient lundi vers un camp de la Mission des Nations unies au Congo (MONUSCO) à la sortie de la ville, dans le quartier visé par les massacres à répétition des ADF.

« L’ennemi a fait une incursion dans le quartier Boikene et a tué huit civils », a déclaré à l’AFP le porte-parole de l’armée dans la région, le major Mak Hazukai, au sujet de la dernière tuerie.

Près de 70 civils ont été massacrés à Beni et ses environs par les ADF, en représailles d’une offensive de l’armée congolaise contre leurs bases annoncée le 30 octobre.

A l’origine, les ADF sont des rebelles ougandais musulmans hostiles au président Yoweri Museveni, qui se sont repliés dans l’est de l’actuelle RDC en 1995.

Jean Louis Verdier - Rédacteur en Chef Digital - Paris- Dubaï - Hong Kong dakarecho@gmail.com - Tél (+00) 33 6 17 86 36 34 + 852 6586 2047

Articles Similaires

1 sur 310

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *