InternationalNiger

Fermeture du lycée français « La Fontaine » de Niamey à partir de la rentrée 2024

-Le but étant « d’ouvrir la voie à de nouvelles opportunités et à un système éducatif plus autonome et indépendant »

Le fossé diplomatique entre le Niger et la France ne cesse de se creuser. Le dernier évènement en date est la fermeture du lycée français ’’La Fontaine’’ de Niamey, ont rapporté des médias français et nigériens.

« Le lycée français « La Fontaine » de Niamey, une institution vieille de 60 ans, ne sera plus qu’un souvenir à partir de la rentrée scolaire 2024-2025″, annonce AES info ( média consacré à l’information sur l’Alliance des Etats du Sahel).

« Après 60 années d’existence, le Lycée Français La Fontaine de Niamey s’apprête à fermer ses portes définitivement à la rentrée prochaine. Cette décision, bien que difficile, marque un tournant historique pour l’éducation nationale nigérienne, ouvrant la voie à de nouvelles opportunités et à un système éducatif plus autonome et indépendant », indique le même média dans une publication sur X.

« L’objectif du gouvernement est clair : offrir à tous les élèves nigériens, quelle que soit leur origine sociale ou financière, un accès à une éducation de qualité répondant aux standards internationaux. Cela passe par le développement d’un système éducatif plus inclusif et performant, capable de former les citoyens de demain et de répondre aux besoins du marché du travail national », précise la même source.

Avant le coup d’État au Niger en 2023, plus de 800 élèves étaient inscrits à l’école française. Depuis la rentrée de septembre, il reste environ un quart des effectifs, qui suivent un enseignement à distance, selon les médias.

Depuis le coup d’Etat de juillet dernier au Niger la France avait suspendu son aide au développement et sa coopération militaire avec le pays et exprimé son soutien à une intervention militaire de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) pour restaurer l’ordre constitutionnel.

Les autorités militaires qui dirigent le pays depuis cette date ont dénoncé tous les accords de coopération militaire avec la France, procédé à l’expulsion de l’ambassadeur français et signifié clairement leur volonté de rétablir l’intégrité nationale et de se débarrasser de toute forme de tutelle étrangère.

Jean Louis Verdier - Rédacteur en Chef Digital - Paris- Dubaï - Hong Kong dakarecho@gmail.com - Tél (+00) 33 6 17 86 36 34 + 852 6586 2047

Articles Similaires

1 sur 317

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *