DiasporaRestaurant

Envie d’ailleurs ? À leur table, goûtez à la culture sénégalaise à Redon !

Pape et Penda Ndaw veulent faire découvrir aux Redonnais les spécialités sénégalaises, à Pendafrica. Ce nouveau restaurant ouvre ses portes, ce samedi 11 janvier 2020, au 47, boulevard de la Liberté.

« Pas besoin de prendre l’avion ! » Il suffit d’ouvrir les portes du restaurant au 47, boulevard de la Liberté, pour partir au Sénégal. De l’ancienne crêperie, fermée depuis quatre ans, il ne reste plus grand-chose, à part la cuisine. Ensemble, Pape et Penda Ndaw se sont retroussé les manches pour donner aux deux salles l’ambiance et les couleurs dont ils rêvaient. « On a posé un parquet pour oublier la moquette verte, on a enlevé le marron qu’il y avait partout jusqu’au plafond et choisi la décoration », retrace le couple de Français, d’origine sénégalaise.

Pendafrica ouvrira ses portes ce samedi 11 janvier 2020. « Nous étions en train de déjeuner dans le jardin, quand notre fille de 5 ans a suggéré cette combinaison de mon prénom et d’africa, en référence à ma cuisine. C’était dit, si naturellement, on l’a tout de suite adopté ! », se souvient la cuisinière de 38 ans.

De Paris à Redon
« Elle avait déjà son restaurant au Sénégal et connaissait aussi la coiffure. Quand on s’est marié, elle m’a rejoint à Paris et ouvert son salon. Après un accident, il a pris feu. Elle était dégoûtée. Et de toute façon, elle préférait la cuisine », raconte son époux, âgé de 52 ans. Lui est responsable en secteur frais, elle propose sa cuisine pour divers événements, comme des mariages. Cela fonctionne bien.

Mais la vie parisienne ne leur convient pas. En juillet 2018, ils plaquent tout pour Redon, que Pape Ndaw connaissait vaguement. Il retrouve le même travail au Leclerc de Saint-Nicolas, elle travaille dans une grande surface à Blain et fait découvrir sa cuisine dès qu’elle peut.

L’idée d’un restaurant vient rapidement. « C’était une suite logique, on a tout laissé pour se lancer. On y croit et on a hâte d’ouvrir. » Le couple a sollicité l’aide de la chambre de commerce et d’industrie (CCI) et d’Initiative pays de Vilaine, qui participa à hauteur de 5 000 €. « On remercie aussi le Crédit mutuel, qui est la seule banque qui a cru en notre projet », souligne-t-il.

Une cuisine relevée
Au menu, il y aura tous les jours trois propositions (poisson, viande ou poulet pour les plats), pour une formule entrée plat ou plat dessert à 12,90 € et soixante places. Une option végétarienne est aussi prévue. Objectif : ne pas trop s’éparpiller et proposer une petite carte, claire. « On ne veut pas faire de l’industriel, on privilégie les produits frais et locaux. Ici, on veut que les gens voyagent à travers nos plats et découvrent nos spécialités. Ma femme cuisine très bien, je suis sûr qu’ils vont apprécier ! »

Yassa de poulet, mafé, thiep dieune (le plat national !), dibi, tajine royale le vendredi soir… « C’est une cuisine relevée, qui ne pique pas, souvent accompagnée de riz et de légumes, même si on propose aussi des frites au cas où », explique la cuisinière, qui fera mijoter le tout dès le matin. Bière et jus (bissap, gingembre, bouye…) sénégalais seront aussi proposés en plus des boissons classiques.

« Si les gens viennent manger sénégalais, il faut qu’ils découvrent les produits de chez nous et pas ce qu’on voit partout. » D’autant que ce sont les seuls à proposer ces spécialités africaines dans un rayon de 60 km. Leur soirée d’ouverture, ce samedi, est déjà complète.

Pendafrica, au 47, boulevard de la Liberté, à Redon. Contact : tél. 07 80 38 63 08 ou pendafrica.redon@gmail.com En dehors d’un jour de fermeture le mercredi, c’est ouvert tous les midis y compris le dimanche, de 11 h 30 à 14 h 30. Le soir, rendez-vous lundi, mardi et jeudi, de 18 h 30 à 22 h, et vendredi et samedi, de 18 h 30 à 22 h 30.

Redon. Envie d’ailleurs ? À leur table, goûtez à la culture sénégalaise !

Avec Ouest France

Digital Manager - Chef de projet chez Alixcom Dakar | E-mail: saliou@dakar-echo.com | +221 77 962 92 15

Articles Similaires

1 sur 107

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *