EconomieInternational

Donald Trump et les démocrates d’accord pour travailler à un plan d’infrastructures à 2.000 milliards de dollars

Donald Trump et son opposition démocrate ont mis leurs différends entre parenthèses mardi pour soutenir l’élaboration d’un programme d’infrastructures à hauteur de 2.000 milliards de dollars, qui risque d’être difficile à financer malgré leur coopération.

« Nous nous sommes mis d’accord sur un chiffre qui est très, très bon: 2.000 milliards pour les infrastructures », a déclaré le leader des démocrates au Sénat Chuck Schumer à l’issue d’une réunion à la Maison Blanche.

Le président républicain Donald Trump présentera ses pistes pour financer ce programme ambitieux lors d’une prochaine rencontre dans trois semaines, a-t-il ajouté.

Selon lui, le plan d’investissement portera sur les routes, les ponts, les réseaux d’eau, les ressources énergétiques et l’internet à haut débit.

Construites souvent dans les années 1950 à 1970, les infrastructures américaines ont été peu ou mal entretenues et un grand nombre sont dans un piteux état.

Pour que le plan de modernisation puisse voir le jour, il faudra toutefois convaincre le Sénat à majorité républicaine de débloquer des fonds. Sans le soutien présidentiel, « ce serait très dur d’avoir le Sénat à nos côtés », a d’ailleurs reconnu Chuck Schumer.

La chef des démocrates au Congrès Nancy Pelosi, qui a également participé à la réunion, a loué un plan « vaste et audacieux ».

Pour améliorer l’accès à la santé et aux infrastructures, « nous pouvons travailler avec le président, même si nous avons des difficultés dans d’autres domaines », a-t-elle relevé.

Les relations entre le président et son opposition, qui ont toujours été compliquées, sont encore plus tendues depuis que les démocrates ont repris le contrôle de la Chambre des représentants en janvier et multiplient les enquêtes sur ses finances et son entourage.

« Diable »

Les deux camps ont toutefois mis mardi leurs griefs de côté.

Le président et les parlementaires démocrates « ont eu une réunion excellente, très productive, sur les moyens de rénover les infrastructures décrépites de notre pays », a estimé dans un communiqué la porte-parole de la présidence, Sarah Sanders.

« Le président a hâte de travailler ensemble au delà des clivages pour faire des choses pour les Américains », a-t-elle ajouté.

Pendant sa campagne, Donald Trump, qui a fait fortune dans l’immobilier, a promis de rénover les infrastructures des Etats-Unis. Il avait déjà présenté en février 2018 un plan d’investissement de 1.500 milliards de dollars en faveur de ces infrastructures. Il avait prévu de débloquer 200 milliards de dollars dans le budget fédéral et de solliciter les Etats et les investisseurs privés pour le reste. Mais la proposition n’a jamais été votée au Congrès.

Si les républicains et les démocrates s’entendent pour dire qu’il est impératif de rénover les infrastructures, ils diffèrent sur les moyens de financer les investissements.

Les démocrates ne sont pas favorables à une éventuelle hausse des taxes sur le carburant, qui affecterait tous les Américains, ni à des coupes dans les dépenses.

« Comme d’habitude, le diable est dans les détails: nous n’allons pas renoncer à des programmes essentiels pour payer ce plan alors que Trump offre des réductions d’impôts aux riches », a tweeté le sénateur démocrate Chris Van Hollen.

Jean Louis Verdier - Rédacteur en Chef Digital - Paris- Dubaï - Hong Kong dakarecho@gmail.com - Tél (+00) 33 6 17 86 36 34 + 852 6586 2047

Articles Similaires

1 sur 337

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *