HaïtiInternational

Dix ans après le séisme qui avait tué plus de 200 000 personnes, Haïti a toujours du mal à se reconstruire

Dix ans après le séisme de magnitude 7 qui avait tué plus de 200 000 personnes, Haïti a toujours du mal à se reconstruire.

Le 12 juin 2010, la terre a tremblé à Haïti. Le séisme a tout détruit sur son passage, causant plus de 200 000 morts. Les dégâts sont considérables. Le palais présidentiel est en ruine. Depuis, il n’a toujours pas été reconstruit. Les camps de relogement, censés être temporaires, sont toujours là et occupent une grande partie de Port-au-Prince, la capitale du pays.

« Il n’y a pas de marché, pas d’eau, pas d’hôpital »
Le village Croix-des-Bouquets, une commune d’Haïti située dans le département de l’Ouest espérait être un modèle de reconstruction après le tremblement de terre. Mais après une décennie, de nombreux habitants portent toujours les séquelles du tremblement de terre et souffrent de blessures qui les empêchent de travailler. « Il n’y a pas de marché, pas d’eau, pas d’hôpital. Je voudrais faire une thérapie parce que le médecin m’a dit que si je faisais la thérapie, je pourrais travailler. Mais pour y aller, j’ai besoin d’argent. Je suis donc paralysée, parce que je n’ai pas d’argent pour aller au centre de thérapie », témoigne Herlande Mitile, une habitante du village.

Déjà très pauvre avant le séisme, Haïti n’arrive pas à se reconstruire depuis. En 2007, le pays est classé 149e sur 189 pays selon l’Indice de développement humain. Classé 168e en 2017, le pays a déjà perdu 19 places en 10 ans.

Digital Manager - Chef de projet chez Alixcom Dakar | E-mail: saliou@dakar-echo.com | +221 77 962 92 15

Articles Similaires

1 sur 293

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *