Dakar-Echo

Disparue des radars depuis 9 mois, l’avion présidentiel, la Pointe de Sarène est stockée à Perpignan-Rivesaltes

Disparue des radars depuis 9 mois, l’avion présidentiel, la Pointe de Sarène est stockée à Perpignan-Rivesaltes

L’avion de commandement, la Pointe de Sarène ne sera pas visible de sitôt sur le tarmac de l’aéroport Blaise Diagne de Diass, ni sur celui de Léopold Sédar Senghor de Yoff.

En effet, tous les sénégalais ont remarqué que le président de la république, Macky SALL se déplace à l’étranger soit avec un aéronef de la compagnie Air Sénégal soit avec un avion en location privée alors que l’état du Sénégal dispose d’un avion acheté à la France en 2011.

Selon nos informations, la Pointe de Sarène est en mode « stockage » dans l’attente d’un acheteur ou d’un repreneur sur le site de Perpignan Rivesaltes.

Stocké depuis plus de trois mois dans le jargon aérien signifie un stationnement long terme, car inutilisable en l’état, mais ayant encore un « potentiel de vol ».

Le dernier vol officiel de la Pointe de Sarène (6VONE) date du mardi 18 février 2020, et depuis lors les seuls vols effectués l’ont été pour des tests d’une trentaine de minutes qui ne se sont pas révélés concluants les 20, 22, 26 octobre 2020 et le plus long l’a été pour le 27 octobre avec 2 heures de vol et depuis l’état du Sénégal a tout simplement demandé la désactivation du suivi de l’appareil selon le site lfmpnews visité par Dakarecho.

Le Sénégal avait racheté l’Airbus A319 CJ, un avion moyen courrier à la France, au mois de mars 2011, mais entré en service au mois d’avril 2002, à un peu plus de 21 milliards CFA puis réaménagé à Bordeaux, à plus de 18 milliards FCFA.

Le dernier communiqué de la présidence de la République faisait état d’un programme de maintenance défini préalablement par le constructeur qui prévoyait une « maintenance lourde » ou Checks D, ou « Heavy Maintenance Visit » (HMV) pour ses 19,5 ans.

Lors de ce Checks D, l’avion est intégralement mis à nu et rénové, avec un démontage et un remontage total de la cabine. L’opération peut alors durer jusqu’à trois mois maximum.

D’après nos informations, le coût de mise à niveau est tel que le Sénégal opterait plutôt pour l’achat d’un nouvel appareil, ce qu’avait d’ailleurs laissé entendre Seydou Guèye, le porte parole du gouvernement à l’époque lorsqu’il parlait de l’âge de la Pointe de Sarène en justifiant son retard de livraison.

Mais en ces temps où les sénégalais ne voient même plus le diable pour lui tirer la queue, l’achat d’un nouvel avion n’est pas une priorité et cela aura du mal à passer à leurs yeux et celui des bailleurs de fonds. 

Saliou NDIAYE

Articles similaires

1 Commentaire

  1. mamadoudiopdiagne
    28 décembre 2020 à 14 h 23 min

    Au moins vous faites votre boulot car après tout c’est notre argent et il ne faut rien attendre de ce gouvernement pour nous dire où se trouve NOTRE avion. Merci dakarecho

Laisser un commentaire