DiasporaInternational

Des migrants subsahariens arrêtés près de la frontière avec l’Algérie dans la zone de Lebreïka

Une équipe de la gendarmerie nationale a intercepté 35 migrants illégaux de différentes nationalités des pays ouest africains près de la frontière avec l’Algérie, dans la zone de Lebreïka.

Selon notre correspondant dans la wilaya de Tiris Zemour, citant une source sécuritaire, es migrants sont d’origines sénégalaise, malienne, gambienne, guinéenne de Conakry, du Bénin et du Nigéria.

La même source ajoute que la gendarmerie s’apprête à remettre ces migrants au poste de la police, sur la frontière avec l’Algérie, qui se chargera de les remettre à la justice.

En novembre dernier les autorités mauritaniennes à Bir Moghreïn avaient remis 20 migrants illégaux à la justice après qu’ils aient tenté de franchir la frontière avec l’Algérie.

Ces migrants avaient été arrêtés après que la gendarmerie ait reçu des informations concernant un réseau de passeurs.

Arrivés sur le site, les gendarmes ont arrêté ce groupe de migrants alors qu’il attendait l’arrivée du passeur chargé de les amener au-delà de la frontière.

Selon notre correspondant au Tiris Zemour ce groupe était composé de maliens, de guinéens, de sénégalais, de camerounais et de nigérians.

Les frontières nord avaient été le théâtre de tentatives de migrations clandestines vers l’Algérie pour tenter ensuite de se rendre en l’Europe, un phénomène qui a s’est réduit au profit des tentatives au niveau de Nouadhibou, par la voie maritime.

Articles Similaires

1 sur 399

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *