Côte d'IvoireInternational

Découverte d’un gisement de manganèse  »d’importance mondiale » à Ouangolodougou (Côte d’Ivoire)

La société d’exploration australienne Mako Gold Limited annonce ce lundi 21 août la découverte d’un gisement de manganèse potentiellement « d’importance mondiale » à Ouangolodougou, dans le nord de la Côte d’Ivoire.

Selon la société, la teneur du minerai recoupée est similaire à celle de plusieurs groupes producteurs/développeurs du minerais cotés à l’ASX (Bourse australienne des valeurs mobilières) où elle est également présente.

Cette découverte intervient dans le cadre de son projet Korhogo qu’elle détient à 100% et composé du permis de Ouangolodougou, où le forage a été effectué, et du permis de Korhogo Nord. La note d’information évoque aussi la possibilité de faire des découvertes plus importantes, ‘‘étant donné que seuls 257 mètres sur les 500 mètres forés ont été analysés à ce jour ».

Compte tenu de la teneur satisfaisante en manganèse découverte et  »affleurant à la surface », le projet Korhogo deviendra sûrement l’une des prochaines mines de manganèse de Côte d’Ivoire, s’est réjoui Peter Ledwidge, directeur général de la société.

Grâce à cette découverte, Mako Gold prévoit « d’entrer dans la course aux minéraux critiques pour les batteries ». Outre le manganèse, la société prévoit, un programme recherche de diamant une fois les travaux d’exploration de minerais de manganèse terminés.

La Côte d’Ivoire enregistre actuellement quatre mine de manganèse en exploitation, à Bondoukou (à l’est), Guitry (sud ouest), Kaniasso et Lagnonkaha, au nord du pays. La production est passée d’un peu plus de 207 000 tonnes en 2016 à plus de 929 000 tonnes en 2022 (soit une hausse de 349%), après avoir atteint 1,18 million de tonnes en 2019.

Notons que le manganèse est considéré comme le quatrième métal le plus utilisé dans le monde après le fer, l’aluminium et le cuivre. il est notamment utilisé dans la fabrication de l’acier pour les secteurs de la construction (poutres, tôles de carrosserie, tubes d’oléoducs…) et de l’automobile. On le retrouve également dans les batteries de véhicules électriques mais aussi dans la fabrication des piles, des circuits électroniques et même dans l’agro-alimentaire.

Jean-Marc Gogbeu avec SikaFinance

Jean Louis Verdier - Rédacteur en Chef Digital - Paris- Dubaï - Hong Kong dakarecho@gmail.com - Tél (+00) 33 6 17 86 36 34 + 852 6586 2047

Articles Similaires

1 sur 321

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *