DiasporaFaits divers

Condamné à 25 ans de prison pour le meurtre d’Aissatou Sow, Gianni Drissi, son compagnon fait appel

L’homme condamné lundi à Créteil à vingt-cinq ans de réclusion criminelle pour avoir tué à coups de pied dans la tête sa petite amie de 21 ans, Aissatou Sow, a fait appel, a indiqué jeudi 5 novembre son avocate Me Albane Sciaraffa.

La cour d’assises du Val-de-Marne avait déclaré coupable de meurtre Gianni Drissi, 24 ans, déjà condamné pour 17 faits dont des vols avec violence, mais n’avait pas retenu la préméditation.

Les faits remontent à septembre 2016. Aissatou Sow passe alors la soirée avec des amies dans un bar, ce qui déclenche chez Gianni Drissi une crise de jalousie dont il est coutumier, selon l’accusation. Raccompagnée dans la nuit par une amie, Aissatou est rattrapée au troisième étage de son immeuble à Valenton (Val-de-Marne) par Gianni Drissi.

Il lui assène une gifle «très, très violente» selon ses dires, déstabilisant la jeune femme qui chute en se cognant la tête sur l’ascenseur. Alors qu’elle est au sol, il lui porte plusieurs coups de pied à la tête. Transportée dans un état grave à l’hôpital, Aissatou Sow décèdera des suites de ses blessures un mois et demi plus tard.

La jeune femme n’avait jamais porté plainte contre son petit ami avec qui elle était depuis six ans, malgré les violences récurrentes rapportées par son entourage. Ce procès s’est tenu devant une salle comble, malgré le confinement.

Une pétition en ligne «Justice pour Aissatou» avait recueilli lundi plus de 40.000 signatures. En 2019, 146 femmes ont été tuées par leur conjoint ou ex-compagnon, soit 25 de plus que l’année précédente, selon les derniers chiffres officiels.

Digital Manager - Chef de projet chez Alixcom Dakar | E-mail: saliou@dakar-echo.com | +221 77 962 92 15

Articles Similaires

1 sur 186

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *