InternationalIsraël

Benjamin Netanyahu accepte une pause dans sa très contestée réforme de la justice

Face à une importante mobilisation sociale, le Premier ministre israélien, a annoncé ce lundi 27 mars un report au mois prochain des débats parlementaires sur sa réforme contestée de la justice.

Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, va reporter au mois prochain la poursuite des débats parlementaires sur sa réforme contestée de la justice, a annoncé lundi le parti Otzma Yehudit (Puissance Juive) dans un communiqué.

Cette formation ultra-nationaliste du ministre de la sécurité nationale, Itamar Ben Gvir, a accepté de lever son veto sur un tel report après avoir obtenu la garantie que le texte serait examiné lors de la prochaine session de la Knesset afin d’en obtenir l’adoption « par le dialogue ».

Des manifestations massives
La Knesset va suspendre ses travaux la semaine prochaine pour la Pâque juive.

La réforme du système judiciaire israélien portée par Benjamin Netanyahu est vivement contestée dans la rue, avec de vastes manifestations régulières à travers Israël, et a provoqué des tensions au sein de la coalition gouvernementale.

Ce lundi 27 mars, le président Isaac Herzog avait appelé le gouvernement à « stopper immédiatement » le travail législatif sur le projet de réforme judiciaire.

Isaac Herzog joue un rôle essentiellement protocolaire et ses appels répétés à trouver une solution de compromis sur la réforme ont été jusqu’ici sans effet et n’ont pas empêché le pays de glisser peu à peu dans la crise. Il s’était inquiété récemment d’un risque de « guerre civile ».

Jean Louis Verdier - Rédacteur en Chef Digital - Paris- Dubaï - Hong Kong dakarecho@gmail.com - Tél (+00) 33 6 17 86 36 34 + 852 6586 2047

Articles Similaires

1 sur 310

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *