SociétéVedette - La UNE

Arbitrage African Petroleum : Petronor veut tourner la page de l’encombrant Frank Timis

La firme norvégienne-émiratie Petronor, qui a racheté African Petroleum (APCL) en août 2019, s’est-elle enfin débarrassée de l’image du fondateur et ex-actionnaire d’APCL Frank Timis ?

L’ombre de l’homme d’affaires a plané pendant plusieurs mois sur les discussions entre l’Etat sénégalais et Petronor. Cette dernière a finalement obtenu début mai la suspension pour six mois de l’arbitrage APCL/Sénégal devant le Cirdi (Centre international pour le règlement des différends relatifs aux investissements).

Petronor – détenu pour moitié par une filiale du fonds d’investissement privé émirati National Holding, proche des dirigeants à Abou Dhabi – va tenter de régler à l’amiable le conflit. APCL reproche au Sénégal de lui avoir retiré en 2017 deux permis clés, Senegal Offshore Sud Profond et Rufisque Offshore Profond.

L’Etat était jusqu’ici réticent à interrompre une procédure déjà bien avancée – les premières audiences auraient dû avoir lieu en mai – face à APCL, dont le fondateur est dans l’œil du cyclone au Sénégal.

Le tribunal de grande instance de Dakar a ouvert en juin 2019 une enquête sur les conditions d’attribution en 2012 de deux permis offshore (Cayar offshore profond et St. Louis offshore profond) sur le champ gazier géant de Tortue à la firme Petro-Tim, contrôlée par Timis.

La justice se penchera sur le rôle d’Aliou Sall, frère cadet du président Macky Sall, dans cette opération.

AI

Digital Manager - Chef de projet chez Alixcom Dakar | E-mail: saliou@dakar-echo.com | +221 77 962 92 15

Articles Similaires

1 sur 276

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *