InternationalMali

Abdoulaye Diop salue des «avancées considérables» dans la sécurité grâce à la Russie

Le chef de la diplomatie malienne, Abdoulaye Diop, a salué mercredi des «avancées considérables» dans le domaine de la sécurité pour son pays, réalisées selon lui grâce à l’aide controversée de la Russie.

Diop a rencontré mercredi son homologue russe Sergueï Lavrov à Moscou, réitérant ainsi «l’engagement des plus hautes autorités maliennes pour renforcer la relation bilatérale stratégique entre la Russie et le Mali».

«Cette relation bilatérale stratégique a permis des avancées considérables notamment dans le domaine de la sécurité», a-t-il souligné, en citant notamment la prise par l’armée malienne de la ville de Kidal, bastion de la revendication indépendantiste et enjeu de souveraineté majeur pour l’État central.

«Renforcer cette coopération militaire»
Les groupes rebelles à dominante touareg ont perdu le contrôle de plusieurs localités du nord du Mali fin 2023 après une offensive de l’armée malienne qui a culminé par la prise de Kidal.

«Il faut continuer et renforcer cette coopération militaire avec la Russie, mais aussi avec d’autres partenaires comme la Chine, la Turquie», a lancé Diop, lors d’une conférence de presse à l’issue de sa rencontre avec Lavrov.

«La coopération militaire et militaro-technique se déroule de manière active» entre la Russie et le Mali, a confirmé le chef de la diplomatie russe.

«Nous voyons que les capacités défensives du Mali se renforcent grâce au travail de nos instructeurs, la formation des militaires maliens en Russie et grâce aux livraisons des équipements (militaires) russes», a assuré Sergueï Lavrov.

Le Mali apprécie aussi «la lecture lucide par la Russie de la situation dans la région», a fait valoir le chef de la diplomatie malienne, accompagné à Moscou par le ministre de la Défense du pays. Il a remercié la Russie «qui tient ses engagements vis-à-vis du Mali», notamment sur la fourniture d’aide humanitaire et alimentaire, un aspect que Moscou «va absolument poursuivre», selon Lavrov.

Les militaires au pouvoir au Mali ont poussé au départ la force antidjihadiste française en 2022, puis la mission de l’ONU fin 2023. Le pays s’est tourné politiquement et militairement vers la Russie qui cherche, elle, ces dernières années à renforcer ses relations avec l’Afrique.

En juillet 2023, lors d’un sommet Russie-Afrique à Saint-Pétersbourg, le président russe Vladimir Poutine avait également annoncé que la Russie allait livrer des dizaines de milliers de tonnes de céréales gratuites à six pays africains, dont le Mali.

Jean Louis Verdier - Rédacteur en Chef Digital - Paris- Dubaï - Hong Kong dakarecho@gmail.com - Tél (+00) 33 6 17 86 36 34 + 852 6586 2047

Articles Similaires

1 sur 322

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *