Société

Aar li nu bokk prend acte de la démission de Aliou Sall

La démission de Aliou Sall à la tête de la Caisse de dépôts et de consignations (CDC) ne fera pas varier la plateforme «Aar li nu Bokk» dans sa lutte pour que la vérité éclate dans l’affaire PétroTim.

Dans une note, les membres de la plateforme disent apprendre, à travers les médias, que l’un des protagonistes du scandale de corruption dans le dossier du pétrole et du Gaz du Sénégal a rendu sa démission.

A cet effet, la Plateforme «Aar Li Nu Bokk» en prend acte mais tient à rappeler à tous les citoyens qu’un tel acte n’entame en rien ni sa détermination, ni sa mobilisation encore moins ses exigences pour un traitement diligent et transparent de ce dossier devant les organes judiciaires nationaux et internationaux. La plateforme «Aar Li Nu Bokk» reste plus que jamais attachée à l’éclatement de la vérité.

La plateforme exige à ce qu’on livre à la justice tous ceux qui sont cités dans le Rapport de l’Inspection générale d’Etat (IGE), dont elle réclame d’ailleurs la « déclassification », ainsi que dans le reportage de BBC ou dans tout autre document lié à ce scandale.

La plateforme réclame la renégociation, dans les meilleurs délais, et dans des conditions de transparence totale, tous les contrats léonins négociés et signés sur le dos du peuple sénégalais, privant le Sénégal de ses richesses pétrolières et gazières au profit de multinationales étrangères et de leurs relais et complices locaux.

Elle souhaite aussi qu’on recouvre tous les avoirs détournés indûment, et placés ou en voie d’être placés, dans les comptes bancaires au Sénégal ou dans des paradis fiscaux à l’étranger.

La Plateforme constate pour le regretter qu’à ce jour, aucun acte cohérent et décisif n’a été posé dans ce sens, en dépit des gesticulations du procureur de la République, qui semble plus préoccupé à «enterrer» le dossier et à divertir qu’à rechercher la vérité, seulement la vérité.

Elle conseille à tous ceux qui ont quelque chose à se reprocher dans ce scandale de corruption à chercher des avocats et se préparer à faire face à la justice nationale et internationale. La Plateforme «Aar Li Nu Bokk» invite les citoyens à rester mobilisés et à attendre les mots d’ordre qui leur seront donnés dans les tout prochains jours.

Jean Louis Verdier - Rédacteur en Chef Digital - Paris- Dubaï - Hong Kong dakarecho@gmail.com - Tél (+00) 33 6 17 86 36 34 + 852 6586 2047

Articles Similaires

1 sur 215

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *