Intelligence Artificielle

Victoria Shi, l’intelligence artificielle de l’Ukraine, porte-parole

Répondant au nom de Victoria Shi, cet avatar a emprunté son apparence à la chanteuse et influenceuse ukrainienne Rosalie Nombre.

Le ministère ukrainien des Affaires étrangères a annoncé mercredi qu’une porte-parole générée par l’intelligence artificielle (IA) serait désormais chargée de commenter les affaires consulaires en lisant des textes qui devront néanmoins toujours être rédigés par des humains.

«Pour la première fois de l’Histoire, le ministère ukrainien des Affaires étrangères a créé une personnalité numérique utilisant des technologies d’intelligence artificielle pour commenter officiellement les informations consulaires destinées aux médias», a déclaré l’institution.

Cet avatar répond au nom de Victoria Shi, un prénom qui évoque la «victoire» de son pays dans la guerre contre l’invasion russe et un nom de famille qui veut tout simplement dire «IA» en ukrainien. «Je suis une personne numérique.

Cela signifie que le texte que vous entendez n’a pas été lu par une vraie personne. Cela a été créé par l’intelligence artificielle», a déclaré la nouvelle porte-parole, qui a les traits d’une jeune femme métisse, dans sa première vidéo sur YouTube. Le service de presse du ministère des Affaires étrangères a toutefois affirmé à l’AFP que les communiqués seraient «écrits et vérifiés par de vraies personnes».

«L’intelligence artificielle ne nous aide à générer que la partie visuelle», a-t-il expliqué.

Ses futures déclarations seront publiées en ligne et mises à disposition des journalistes. Le ministère a noté qu’elle ne remplacerait pas son porte-parole officiel, lui bien réel, et ne traiterait que les affaires consulaires. Le ministère a assuré avoir mis en place des mesures pour éviter la propagation de fausses déclarations de sa porte-parole, notamment un QR code destiné à prouver l’authenticité des vidéos.

Le choix d’une porte-parole générée par l’IA vise aussi à «économiser le temps et les ressources du ministère», a estimé le chef de la diplomatie ukrainienne, Dmytro Kouleba.

«Les vrais diplomates pourront être plus efficaces et se concentrer sur d’autres tâches», a-t-il dit. Victoria Shi a emprunté son apparence à la chanteuse et influenceuse ukrainienne Rosalie Nombre, une ancienne candidate de l’édition ukrainienne de l’émission de téléréalité «The Bachelor», née à Donetsk, grande ville de l’est occupée par la Russie.

L’IA, technologie en pleine croissance, est devenue incontournable ces dernières années. Mais son développement à grande vitesse pose aussi des questions éthiques dans de nombreux domaines. Le journalisme ne fait pas exception et l’utilisation de contenus générés par l’IA fait débat dans les rédactions.

Jean Louis Verdier - Rédacteur en Chef Digital - Paris- Dubaï - Hong Kong dakarecho@gmail.com - Tél (+00) 33 6 17 86 36 34 + 852 6586 2047

Articles Similaires

1 sur 4

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *