DiasporaFaits divers

Une sénégalaise laisse son bébé de 14 mois seul pendant 16 heures dans son berceau à Montpellier

Une mère de famille, placée en garde à vue pour dégradations dans la nuit de mercredi à jeudi, a attendu 16 heures pour signaler à la police qu’elle avait laissé sa petite fille de 14 mois seule chez elle. L’enfant, déshydratée et en hypoglycémie, a été hospitalisée.

C’est une histoire qui aurait pu très mal tourner à Montpellier. Mercredi soir, la police est appelée pour une affaire de violence sur le parking d’une résidence étudiante, quartier des hôpitaux. Une femme complètement ivre a dégradé un véhicule avec une pierre, un véritable acharnement.

Rétroviseurs cassés, carrosserie pilonnée et rayée. La propriétaire de la voiture et son compagnon ont réussi à maîtriser l’auteure des dégradations en attendant l’arrivée des force de l’ordre.

La jeune femme de 30 ans qui avait encore un gramme d’alcool par litre de sang à 6h du matin explique qu’elle pensait que c’était la voiture de son ancien compagnon. Elle est donc placée en garde à vue en cellule de dégrisement.

La police doit attendre qu’elle soit en capacité de comprendre pour lui notifier ses droits. Et c’est donc à 15h30 jeudi qu’elle est enfin en état d’être entendue pour s’expliquer. C’est là qu’elle réalise que sa fillette de 14 mois qu’elle pensait avoir confié à la nounou est en fait restée seule chez elle.

La police dépêche une équipe sanitaire en urgence. Les policiers découvrent le bébé dans son berceau complètement amorphe, en état de déshydratation et d’hypoglycémie. L’enfant est aussitôt transportée à l’hôpital où elle se trouvait encore ce vendredi midi. Son état n’inspire plus d’inquiétude.

Le bébé sera confié aux services sociaux dès sa sortie. Quant à la maman, toujours en garde à vue ce vendredi midi, elle sera poursuivie pour les dégradations, mais aussi pour délaissement de mineur.

Il s’agit d’une femme d’origine sénégalaise, sans emploi et au parcours de vie chaotique. Elle explique notamment avoir quitté le papa de son bébé après avoir subi de nombreuses violences conjugales.

Elisabeth Badinier

Jean Louis Verdier - Rédacteur en Chef Digital - Paris- Dubaï - Hong Kong dakarecho@gmail.com - Tél (+00) 33 6 17 86 36 34 + 852 6586 2047

Articles Similaires

1 sur 176

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *