Faits diversKaolack

Une collision entre un taxi et un camion de transport fait 4 morts à Kaolack

Quatre personnes ont été tuées dans une collision entre un taxi et un camion de transport, dimanche, à Kaolack (centre), a-t-on appris de source sécuritaire.

L’accident intervenu vers 14 heures à hauteur de l’espace ’’Cœur de ville’’ de Kaolack, sur la Route nationale, a également fait un blessé grave, indique la même source.

Le camion impliqué dans l’accident « a complètement chevauché le taxi », raconte-t-elle, précisant que quatre des cinq personnes qui se trouvaient dans le taxi « sont décédées sur le coup. La cinquième s’en est sortie avec des blessures ».

Les corps des victimes ont été déposés à la morgue de Kaolack et le blessé a été évacué à l’hôpital.

Après ce drame, des jeunes de Kaolack sont sortis pour manifester leur mécontentement relativement à la fréquence des accidents dans lesquels ces camions sont impliqués. 

Le conducteur du camion, qui a été arrêté puis placé en garde à vue, a avoué aux enquêteurs s’être endormi alors qu’il était au volant de son gros porteur.

Son apprenti a été aussi arrêté par la police pour le sauver de la furie de la foule. La police s’est déployée depuis pour ramener l’ordre.

Sur place, la tension était vive, une foule de manifestants a saccagé au moins cinq citernes maliennes et des camions stationnés dans les parages.

A la frontière Malienne à Diboli, des chauffeurs maliens se sont pris également, en revanche, à une vingtaine de camions sénégalais.

Le ministre malien des Transports et des Infrastructures a appelé « au calme », assurant, « que les contacts sont pris avec les autorités sénégalaises pour faire toute la lumière sur ces graves incidents qui n’honorent pas les excellentes relations de fraternité et d’amitié entre les deux pays ».

De son côté, le ministre sénégalais des Transports a affirmé, dans un communiqué, que les acteurs de cet acte ignoble seront appréhendés et traduits devant la justice.

“Une enquête est en cours, je demande aux populations de rester calmes et de s’assurer que l’Etat du Sénégal fera le nécessaire” note le communiqué.

Articles Similaires

1 sur 120

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *