DiasporaFaits divers

Un sénégalais dans le viseur des autorités françaises pour radicalisation

Selon une note du renseignement consultée par Europe 1, certaines mosquées de Troyes, dans l’Aude, seraient la cible de tentatives de radicalisation par un petit groupe d’individus salafistes. Parmi eux, un homme, suivi pour radicalisation, tente d’imposer ses idéologies islamistes radicales au sein de la communauté musulmane locale.

Tout commence en 2013 avec un Sénégalais d’origine, présent en France depuis dix ans. Cet homme, âgé de 37 ans et ancien éducateur sportif, est décrit comme un salafiste proche des Frères musulmans. Il commence par constituer un petit groupe de jeunes musulmans adoptant une pratique rigoriste de l’islam.

Dans une première mosquée, ses tentatives d’imposer sa vision radicale sont rapidement rejetées, ce qui le pousse à chercher un autre lieu de culte pour propager ses idées.

Dans une deuxième mosquée, l’individu parvient à gagner une certaine influence, cherchant à radicaliser les jeunes sous le regard impuissant de l’imam. Il utilise également les réseaux sociaux pour diffuser sa vision rétrograde de l’islam, attirant ainsi des milliers de followers.

Ses prêches et les textes de prédicateurs saoudiens qu’il partage appellent à la violence contre les non-musulmans et justifient l’instauration de la charia en France, ce qui inquiète profondément les autorités.

Face à cette menace, les autorités surveillent de près cet individu, qui dispose d’une carte de séjour. Il est désormais dans le viseur des services de sécurité, et une expulsion de l’Hexagone pourrait être envisagée dans un futur proche.

Avec Europe 1

Jean Louis Verdier - Rédacteur en Chef Digital - Paris- Dubaï - Hong Kong dakarecho@gmail.com - Tél (+00) 33 6 17 86 36 34 + 852 6586 2047

Articles Similaires

1 sur 188

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *