DiasporaFaits divers

Un marin-pêcheur sénégalais de Saint-Gilles-Croix-de-Vie porté disparu au large de l’île d’Yeu

C’est le chalutier à bord duquel se trouvait le marin-pêcheur qui a donné l’alerte samedi 23 mars 2024 alors que l’homme était tombé à la mer entre l’île d’Yeu et Saint-Gilles-Croix-de-Vie en Vendée. Un important dispositif de recherche et de sauvetage a été mis en œuvre par la Préfecture Maritime de l’Atlantique.

C’est le Centre Régional Opérationnel de Surveillance et de Sauvetage basé à Etel dans le Finistère qui a coordonné les très importants moyens de secours qui ont été déployés à partir du samedi 23 mars à 13h pour tenter de retrouver le marin-pêcheur âgé de 44 ans.

Le marin était embarqué à bord du chalutier « Fruit de la Passion » dont le port d’attache est Saint-Gilles-Croix-de Vie en Vendée.

Une disparition sur la route du retour
L’homme était un marin d’origine sénégalaise qui naviguait depuis le mois de janvier 2024 sur ce navire.

Selon le maire de Saint-Gilles-Croix-de-Vie joint par téléphone les autres membres d’équipage ne se sont pas rendu compte de suite de la disparition de leur camarade car « ils étaient sur la route du retour ». Donc « chacun vaquait à ses occupations contrairement à la période de pêche où tout le monde est sur le pont » précise François Blanchet.

Deux hélicoptères de la Marine Nationale et de la Sécurité civile sont envoyés sur la zone pour tenter de repérer le marin disparu.

Dans le milieu d’après-midi l’avion de patrouille maritime de la Marine nationale est envoyé « pour renforcer le dispositif ». »compte tenu de la taille de la zone de recherche » précise le CROSS Etel dans son communiqué

Des recherches interrompues à la tombée de la nuit
Selon le maire de Saint-Gilles-Croix-de-Vie cette zone se situe « entre une heure et une heure et demie de bateau » du littoral.

Les deux vedettes de la SNSM (la Société Nationale des Sauveteurs en Mer) basés à Saint-Gilles-Croix-de-Vie et l’ïle d’Yeu ont été mobilisés ainsi que quatre navires de pêches dans le secteur (dont le chalutier « Fruit de la Passion »).

« Durant tout l’après-midi, l’hélicoptère Dragon 17 et l’hélicoptère Dauphin se relaient pour poursuivre les recherches » précise le CROSS Etel.

À 20h samedi 23 mars les recherches par moyens dirigés ont été stoppées « faute d’éléments nouveaux ».

Jean Louis Verdier - Rédacteur en Chef Digital - Paris- Dubaï - Hong Kong dakarecho@gmail.com - Tél (+00) 33 6 17 86 36 34 + 852 6586 2047

Articles Similaires

1 sur 186

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *