Ça se passe ailleursTransport Aérien

Un couple indien se marie en avion avec une centaine d’invités pour contourner les règles anti-Covid

Un couple indien a affrété un avion pour se marier dans les nuages devant 161 invités, en violation des restrictions anti-Covid. L’autorité de l’aviation civile indienne a ordonné une enquête.

En Inde, où le seuil des 300 000 morts dû au coronavirus vient d’être dépassé, la plupart des États limitent les fêtes de mariages à 50 invités. Mais un couple a décidé de contourner la règle. Et il a mis les moyens : les futurs époux se sont dit « oui » dimanche à bord d’un avion de la compagnie SpiceJet affrété pour l’occasion avec 161 invités.

L’appareil se rendait à Bangalore (sud) en survolant le temple de Minakshi, à Madurai, dans l’État du Tamil Nadu (sud), selon le journal Hindustan Times.

Contrairement aux règles en vigueur dans l’aviation civile, pratiquement aucun des convives ne portait de masque sanitaire et les règles de distanciation sociale étaient largement ignorées. Des vidéos et des photos des festivités à bord, montrant des invités avec des fleurs autour du cou et prenant des selfies, ont été postées sur les réseaux sociaux, mais n’ont pas pu être authentifiées dans l’immédiat par l’Agence France-Presse (AFP).

La compagnie se défend
L’autorité de l’aviation civile indienne a ordonné une enquête et a suspendu l’équipage de l’appareil, ont précisé des sources officielles. Selon la presse indienne, la direction générale de l’aviation civile a demandé à Spicejet de prendre des mesures à l’encontre des jeunes mariés et de leurs invités. Ils pourraient être interdits de vols passagers.

« L’agent et les passagers invités ont été informés en détail, par écrit et oralement, des règles de distanciation sociale et de sécurité à suivre conformément aux directives Covid, à l’aéroport et à bord de l’avion tout au long du voyage », s’est défendu un porte-parole de Spicejet à des médias indiens. « Malgré des demandes et des rappels répétés, les passagers n’ont pas suivi les directives et la compagnie va prendre les mesures appropriées conformément aux règles », a-t-il ajouté.

Plusieurs États indiens ont imposé des confinements stricts ces six dernières semaines, alors que l’Inde est frappée par une vague de Covid-19 dévastatrice, qui a submergé le système hospitalier.

 

Digital Manager - Chef de projet chez Alixcom Dakar | E-mail: saliou@dakar-echo.com | +221 77 962 92 15

Articles Similaires

1 sur 70

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *