Auto-Moto-AvionAvionTransport Aérien

Un Boeing 737Max d’Alaska Airlines atterrit avec une soute ouverte

Début mars, un appareil de la compagnie Alaska Airline s’est posé à Portland alors que l’accès au compartiment des animaux de compagnie était entrouvert.

Les semaines passent et les déboires s’accumulent pour Boeing. Nouvel épisode au début du mois de mars à Portland.

Un Boeing 737 Max 8 en provenance de Mexico se pose le 1er mars sur une piste de l’aéroport de l’Oregon.

Jusqu’ici rien d’anormal. Mais alors que l’appareil s’immobilise, l’équipe au sol se rend compte que la porte de la soute qui accueille les animaux est ouverte comme le révèle la chaîne de télévision américaine Koin.

«Rien n’indique à l’équipage que la porte a été descellée pendant le vol et toutes les indications montrent que la porte s’est partiellement ouverte après l’atterrissage, s’est défendu la compagnie Alaska Airlines dans un communiqué.

Nos équipes de maintenance ont inspecté l’avion, remplacé un ressort dans la porte, testé la porte et l’ont remise en service.» Dans son communiqué, la compagnie ajoute qu’aucun animal disparu ou blessé n’a été signalé.

Une porte arrachée, un train d’atterrissage brisé
Depuis plusieurs mois, Boeing traverse une zone de turbulence. Début janvier, une porte-bouchon d’un Boeing 737 MAX 9, de la même compagnie Alaska Airlines s’est détachée de la carlingue quelques minutes après le décollage.

Ce vendredi encore, un Boeing 737 MAX de United Airlines a vu son train d’atterrissage se briser peu après s’être posé sur le tarmac de l’aéroport de Houston, au Texas, ce qui lui a valu de finir sa course en dehors de la piste. Personne n’a été blessé.

Jean Louis Verdier - Rédacteur en Chef Digital - Paris- Dubaï - Hong Kong dakarecho@gmail.com - Tél (+00) 33 6 17 86 36 34 + 852 6586 2047

Articles Similaires

1 sur 55

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *