Ça se passe ailleursFaits divers

Trois prisonniers liés à El Chapo s’évadent d’une prison mexicaine

Trois membres de l’ancien cartel du célèbre narcotrafiquant se sont évadés d’une prison mexicaine. Ils auraient été aidés par des gardiens.

Avant d’être condamné à la prison à perpétuité, Joaquin Guzman, alias «El Chapo», aura laissé au monde le souvenir de ses évasions rocambolesques. Plus particulièrement celui de la seconde en 2015, où le narcotrafiquant mexicain était parvenu à sortir de sa prison mexicaine à l’aide d’un tunnel de plus de 1,5 kilomètre de long creusé à 10 mètres de profondeur. De quoi inspirer les membres de son ancien cartel, qui semblent maîtriser tout aussi bien l’art de se faire la belle.

Mercredi, Víctor Manuel Félix Beltrán, fils de l’ex-directeur financier du cartel, s’est évadé de la prison de Reclusorio Sur à Mexico City en compagnie des deux autres membres du cartel Luis Fernando Meza González et Yael Osuna Navarro. Accusés d’avoir joué différents rôles dans le cartel allant de la distribution en masse de cocaïne au blanchiment d’argent. Les trois homme faisaient l’objet d’une demande d’extradition vers les Etats-Unis.

Trois agents de sécurités suspectés

Filmées par une caméra de surveillance de la prison, les images diffusées par les autorités mexicaines montrent deux gardiens monter dans un véhicule blanc aux alentours de 5:50 du matin, tandis qu’un troisième ouvre la porte automatique. Il semblerait que ce soit à bord de ce van blanc, en route pour transporter un prisonnier malade à l’hôpital, que le trio de malfaiteurs ait pris la fuite. Ils auraient été déposés à un endroit inconnu tandis que leur disparition n’a été remarquée que lors du contrôle matinal.

Des sources on expliqué à un journal local que trois agents de sécurité avaient admis avoir joué un rôle dans l’évasion, relaye la BBC. En effet pour parvenir jusqu’à la sortie, ceux-ci ont non seulement dû sortir de leur cellule mais également passer cinq autres portes de sécurités. Une enquête est en cours pour savoir si les portes ont été volontairement laissées ouvertes ou si les fugitifs ont reçu des clés ou autres instruments pour les déverrouiller.

Digital Manager - Chef de projet chez Alixcom Dakar | E-mail: saliou@dakar-echo.com | +221 77 962 92 15

Articles Similaires

1 sur 137

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *