TourismeTransport Aérien

Transavia remet les gaz pour l’été avec un vol Nantes-Dakar à compter du 25 mai

Boostée par la reprise du trafic, la compagnie à bas coûts du groupe Air France-KLM propose 41 destinations et 35 % de sièges en plus au départ de Nantes cet été.

À l’instar de nombreuses compagnies aériennes, Transavia constate une forte reprise du trafic depuis le début de l’année.

Les vacances de Pâques ont été très bonnes et les réservations pour cet été ont retrouvé des niveaux supérieurs à ceux de l’été 2019, se réjouit Nicolas Hénin, directeur général adjoint commercial de la compagnie low cost. ​

Les clients recommencent à réserver leurs billets deux à trois mois à l’avance alors que, depuis deux ans, on était beaucoup sur des achats de dernière minute.​

Après le trou d’air de la crise sanitaire, Transavia remet donc les gaz à fond en vue de l’été. Notamment au départ de Nantes Atlantique, sa deuxième base française après Orly, où elle est implantée depuis 2010 et emploie 140 personnels navigants (hôtesses et stewards).

La filiale low cost du groupe Air France-KLM va y baser sept avions cet été, contre cinq en 2019, et proposer plus d’un million de sièges, 35 % de plus qu’il y a deux ans, vers 41 destinations dans 14 pays.

En dehors des destinations vacances (Grèce, Espagne, Italie, Portugal, Croatie, Maroc, Tunisie, Canaries, Corse…) et « city break » ​(Rome, Berlin, Budapest, Lisbonne…), Transavia a aussi redéployé son offre sur les vols domestiques vers les villes du sud de la France (Marseille, Nice, Toulon, Montpellier…).

Cible visée : la clientèle d’affaires, qui commence elle aussi à revenir. Surtout des PME-PMI qui reviennent dans les salons et privilégient les contacts directs avec leurs clients, plutôt que par visioconférence​, note Nicolas Hénin.

Un vol direct Nantes-Dakar
Parmi les nouveautés de l’été 2022, Transavia proposera à compter du 25 mai un vol direct Nantes-Dakar (Sénégal) par semaine. Cela n’existait plus depuis dix ans, on y croit, explique Nicolas Hénin. On a déjà des très bons engagements pour cet été. Si ça marche bien, on pourrait maintenir cette ligne à l’année.​

La filiale d’Air France est aussi la seule à proposer des vols directs vers Reykjavik, en Islande, et vers Alger, à raison d’un vol par semaine depuis le 11 avril.

Les tarifs, eux, n’ont pas encore flambé, malgré la hausse des prix du carburant. Mais avec la forte reprise de la demande, ils pourraient augmenter au fur et à mesure de l’été, prévient Nicolas Hénin. D’où l’intérêt de réserver ses billets sans trop attendre​

Presse Océan- Xavier Boussion

Jean Louis Verdier - Rédacteur en Chef Digital - Paris- Dubaï - Hong Kong dakarecho@gmail.com - Tél (+00) 33 6 17 86 36 34 + 852 6586 2047

Articles Similaires

1 sur 44

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *