Politique

Son leader diabolisé par les tenants du pouvoir Pastef contre-attaque et taxe le pouvoir de «totalitaire»

Le parti d’Ousmane Sonko a réagi aux dernières attaques des responsables du pouvoir en place. Selon le Pastef, le régime de Macky Sall est un régime totalitaire qui menace la stabilité du pays…

Après plusieurs attaques du camp présidentiel, les militants du Pastef, jusque-là aphones alors que leur leader faisait des tournées de remerciements, sont sortis de leur mutisme hier.

La goutte d’eau qui a fait déborder le vase est constituée par la sortie du ministre de la Justice, Me Malick Sall qui, depuis Fouta où il était en meeting ce week- end, a imputé la responsabilité des morts enregistrées lors des manifestations et des saccages survenus au début de ce mois, à Ousmane Sonko et ses affidés.

« Après avoir lamentablement échoué dans leur complot sordide et face à un sursaut national contre les pratiques antidémocratiques de son régime, Macky Sall et ses sous-fifres se sont lancés dans une entreprise de déstabilisation des fondements de notre nation qui ont permis à notre pays d’éviter les affres d’un affrontement. Il a décidé d’entrainer tout le monde dans sa chute car désavoué par le peuple du fait de son incapacité à répondre à ses besoins, mêmes les plus primaires », ont écrit dans un communiqué au vitriol diffusé hier les partisans d’Ousmane Sonko.

Et de rappeler qu’au soir du 05 mars 2021, « alors que tout le peuple sénégalais attendait son Président pour se prononcer sur la situation déplorable qui secoue le pays, Macky Sall a envoyé son ministre de l’Intérieur, apparemment dépassé par les événements. »

A les en croire, ce dernier s’est présenté aux Sénégalais pour, à la limite, « les insulter et qualifier les manifestations du Mouvement pour la Défense de la Démocratie (M2D) « d’actes de nature terroriste avec le soutien de forces occultes identifiées. »

Et les Pastéfiens de poursuivre : « Insistant dans la bêtise, son ministre des Affaires étrangères et des sénégalais de l’Extérieur puis celui de la Justice ont embouché la même trompette les 07 et 09 mars 2021 sur une chaine étrangère.

D’ailleurs, le ci-devant ministre de la Justice a frôlé le ridicule en traitant les manifestants de lutteurs désœuvrés et mécontents du fait de la fermeture des arènes de lutte”. Quelle étroitesse d’esprit ! Quel manque de respect aux lutteurs et aux Sénégalais en général ! »

« Abdou Karim Sall a aussi respecté ce mot d’ordre en accusant Ousmane Sonko de déstabilisateur de la stabilité sociale »
Poursuivant, les camarades d’Ousmane Sonko confient que le weekend dernier, le sieur Malick Sall a continué dans la surenchère lors d’un rassemblement politique dans le Fouta en tenant des propos « irresponsables, dangereux et diffamatoires. »

« Le ministre de l’Environnement, Abdou Karim Sall, a lui aussi respecté le mot d’ordre visant à taxer Ousmane Sonko de vouloir déstabiliser la paix sociale en utilisant les mêmes éléments de langage lors d’une rencontre politique à Pikine.

Voilà pourquoi Pastef – Les Patriotes attire l’attention de l’opinion nationale et internationale, des guides religieux et coutumiers, sur l’entreprise de diabolisation de Macky Sall et de son régime qui utilisent des leviers religieux, leur dernier recours, pour casser, encore, de l’opposant », conclut le parti d’Ousmane Sonko.

Bassirou Dieng

Digital Manager - Chef de projet chez Alixcom Dakar | E-mail: saliou@dakar-echo.com | +221 77 962 92 15

Articles Similaires

1 sur 129

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *