SingapourTransport Aérien

Singapour rouvre ses frontières après deux ans de fermeture due au Covid

Singapour a rouvert ses frontières à tous les voyageurs vaccinés vendredi après deux ans de fermeture due à la pandémie, au grand plaisir des touristes, heureux de pouvoir à nouveau se déplacer sans restrictions au coût prohibitif.

La réouverture de ce noeud aérien clé pour les voyages en Asie Pacifique suit celles d’autres pays dans la région qui ont aussi supprimé les quarantaines obligatoires et autres restrictions.

Précédemment, seuls les ressortissants d’une poignée de pays bénéficiant d’accords avec Singapour pouvaient entrer dans la cité-Etat d’Asie du Sud-Est sans se soumettre à une quarantaine, mais à compter de vendredi les voyageurs doivent seulement montrer un test négatif.

L’aéroport de Changi a vu son activité reprendre avec des flots de passagers à l’arrivée tandis que des centaines de voyageurs se pressaient dans la zone des départs pour sortir de l’île.

« C’est merveilleux », a observé Aldo Pizzini, un homme d’affaires italien de 63 ans venu de Milan.

« J’ai profité de la première opportunité pour voler aujourd’hui, à présent que les restrictions sont levées (…) nous revenons à la normale », a-t-il indiqué à l’AFP.

Diana Mathias, originaire de la Guyane et qui vit à Abu Dhabi, est venue à Singapour en vacances pour une semaine avec sa mère.

« Je suis vraiment heureuse parce que ça fait longtemps que je n’ai pas volé ».

La femme de 38 ans a reconnu avoir été « un peu stressée » à l’idée de devoir remplir beaucoup de formalités pour voyager, mais finalement elle a trouvé la procédure « vraiment facile ».

La Malaisie voisine a aussi rouvert complètement ses frontières vendredi, permettant à des milliers de voitures et de motos de s’engouffrer sur le pont qui sépare la péninsule malaise de Singapour.

Ce passage frontalier, l’un des plus emprunté au monde, avait déjà été rouvert partiellement l’an dernier.

L’aéroport de Kuala Lumpur a vu aussi les arrivées de touristes étrangers reprendre après une fermeture de près de deux ans.

Bo Lingam, le PDG de la compagnie aérienne régionale AirAsia a prédit « un bond » des voyages en avion dans la région.

Cette réouverture des frontières est « une joie pour moi et pour notre personnel qui a dû faire face à beaucoup de difficultés pendant la pandémie », a-t-il dit à l’AFP.

« A partir d’aujourd’hui, on ne va plus voir nos avions rester sur le tarmac mais ils vont voler dans le ciel bleu ».

Jean Louis Verdier - Rédacteur en Chef Digital - Paris- Dubaï - Hong Kong dakarecho@gmail.com - Tél (+00) 33 6 17 86 36 34 + 852 6586 2047

Articles Similaires

1 sur 44

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *