Faits divers

Se disant diffamé, Coumba Ndoffène Fall, maire de Diamaguène Mbao réclame 100 millions FCFA au site 3SA

Coumba Ndofféne Fall, le maire de la commune de Diamaguène Sicap Mbao, a servi une citation directe au site internet 3SA du jeune El Hadj Sène.

Le procès qui était prévu hier au niveau du tribunal correctionnel de Pikine Guédiawaye a été renvoyé au 12 janvier prochain. Le maire reproche au propriétaire du site internet d’avoir interviewé un certain Mbaye Diop qui aurait tenu des propos discourtois à l’endroit de l’édile de la localité.

Cent (100.000.000) millions FCFA constituent la somme réclamée par le maire de la commune de Diamaguène Sicap Mbao, Coumba Ndofféne Fall, pour laver son honneur terni par un site internet dénommé 3SA. Lequel a élu domicile dans la localité.

L’édile de la commune reprocherait à 3SA d’El Hadj Sène d’avoir servi de support à un certain Mbaye Diop qui l’accuse, à travers les réseaux sociaux, d’avoir reçu des pots de vin.

A l’origine, dans le cadre de l’exécution de la politique du gouvernement de désencombrement et de déguerpissement des occupations anarchiques, le Préfet de la ville de Pikine avait sollicité le concours de la commune de Diamaguène Sicap Mbao.

Ainsi, le Maire a fait partir un certain nombre d’occupants à qui le Préfet avait déjà servi une sommation de déguerpir dans le délai qui leur avait été imparti. Malheureusement, ces derniers s’étaient abstenus de le faire à date échue. Ainsi, Mbaye Diop, employé dans un parking situé sur la zone déguerpie, a trouvé la situation anormale.

Selon lui, le déguerpissement n’est qu’un prétexte pour Coumba Ndoffène Fall de déloger certains occupants en règle sur le plan administratif, pour ensuite attribuer leurs places à des personnes qui ont accepté de lui verser de l’argent.

Poursuivant, il affirme de manière péremptoire dans une interview sur le site 3SATV, diffusée sur les réseaux sociaux, que le maire de Diamaguène Sicap Mbao a réclamé la somme de 30 millions FCFA à son patron contre son maintien sur le local qu’il devait quitter sur décision préfectorale.

Ayant refusé ce chantage, le maire l’a expulsé et réattribué le terrain à un certain Mbacké Diop. A en croire Coumba Ndofféne Fall, une telle fausse et grossière affirmation est susceptible d’affecter l’estime publique dont jouit le maire auprès de ses concitoyens et militants.

Cet état de fait serait de nature à saper l’opinion que ces derniers ont de sa respectabilité et de ses responsabilités que lui confère le statut de premier magistrat de la commune, membre de la plus haute direction de l’Apr.

En indexant par voie audiovisuelle Coumba Ndoffène Fall comme un corrompu qui non seulement accepte des pots de vin mais favorise le chômage en privant de manière arbitraire la jeunesse de leurs emplois.

La 3SA TV a allégué un faux fait de nature à attenter à l’honorabilité du maire de la commune. Par ce fait, il sollicite le tribunal de déclarer le site internet coupable de diffamation pour avoir servi de plateau technique en application de l’article 272 du code pénal.

Prévu dans un premier temps pour le 24 novembre dernier, le procès a été reporté pour ce 22 décembre avant que le juge ne le repousse pour le 12 janvier prochain. Affaire à suivre

Thierno Assane Bâ

Articles Similaires

1 sur 119

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *