Politique

Réhabilitation de Karim Wade: Amadou Bâ oppose son véto

Amadou Bâ, le ministère des Affaires étrangères, et ses services sont formels : il n’a pas été question de quelconque « réhabilitation » de Karim Wade, lors de la présentation du 5ème rapport périodique du Sénégal devant le Comité des Droits de l’homme des Nations Unies. Les précisions du Maese viennent démentir toutes les informations relayées sur le sujet par une certaine presse.

Le ministère des Affaires étrangères dément formellement les informations publiées, le mercredi 16 octobre 2019, par des médias de la presse en ligne, sur une supposée « réhabilitation » de Karim Wade par le Sénégal.

Dans une note rendue publique, Amadou Bâ, le ministre des Affaires Etrangères et des Sénégalais de l’Extérieur tient à apporter les précisions suivantes. « Les 14 et 15 octobre 2019, le Sénégal a pris part à la 127ème session Comité des droits de l’homme en vue de présenter son cinquième rapport périodique, conformément à l’article 40 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques.

Au cours du dialogue interactif qui a suivi la présentation dudit rapport, l’un des experts du Comité a demandé à la délégation sénégalaise de fournir des informations sur l’état de mise en œuvre des constatations du Comité au sujet de l’affaire concernant Monsieur Karim Wade, transmises à l’Etat du Sénégal en octobre 2018 ».

Et de poursuivre : «Dans sa réponse, et contrairement aux allégations relayées par la presse en ligne, la délégation sénégalaise n’a, en aucun cas et sous quelque forme que ce soit, pris des engagements allant dans le sens d’une « réhabilitation » de Monsieur Karim Wade, ou d’une « réparation » d’un « préjudice » qu’il aurait subi ».

Par conséquent, diront Amadou Bâ et ses services, « les informations publiées à ce sujet sont dénuées de tout fondement et relèvent de la méconnaissance des procédures du droit sénégalais et des positions antérieurement et clairement exprimées par le Sénégal sur la question ». Il faut dire que les retrouvailles entre Me Abdoulaye Wade, ancien président du Sénégal, et son successeur Macky Sall, ont été à l’origine de moult spéculations sur le cas Karim Wade et certains n’ont pas manqué de parler de «deal» autour d’une réhabilitation de ce dernier, condamné à 06 années de prison, gracié et depuis lors en exil à Doha.

Moctar Dieng

Jean Louis Verdier - Rédacteur en Chef Digital - Paris- Dubaï - Hong Kong dakarecho@gmail.com - Tél (+00) 33 6 17 86 36 34 + 852 6586 2047

Articles Similaires

1 sur 129

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *