Auto-Moto-AvionAvionTransport Aérien

Ponctualité des vols, services, shopping… Orly parmi les dix aéroports mondiaux les moins bien classés

Les aéroports français, mauvais élèves du transport aérien mondial ? C’est ce qui ressort du classement annuel de la start-up Airhelp, spécialisée dans la défense des droits des passagers. Celle-ci évalue la qualité des services dans une centaine d’aéroports à travers le monde.

Roissy-Charles-De-Gaulle et Paris-Orly, les deux grands aéroports d’Ile-de-France figurent parmi les moins bien notés dans le monde, selon le classement annuel de la société AirHelp. L’entreprise se présente comme un spécialiste de la défense de droits des passagers aériens et le leader mondial de l’indemnisation aérienne.

La start-up a évalué 132 aéroports dans le monde, en sélectionnant « les plus connus et les plus fréquentés ». L’aéroport de Roissy-Charles-De-Gaulle n’arrive qu’à la 121e place du classement et celui d’Orly à la 126e.

Quels sont les critères retenus ?
AirHelp attribue une note globale selon trois critères. Le premier d’entre eux est la ponctualité, qui représente 60 % de la note. AirHelp considère qu’un vol est ponctuel « lorsqu’il décolle dans les quinze minutes suivant l’heure de départ affichée, et atterrit dans les quinze minutes suivant l’heure d’arrivée indiquée ». L’évaluation est fondée sur les propres données statistiques de la start-up.

La qualité du service qui compte pour 20 % de la note globale, est également évaluée, via une plateforme de notation. Elle intègre le service aux clients, l’attente aux contrôles de sécurité et la propreté.

Enfin, AirHelp a interrogé les voyageurs sur la qualité de la restauration et des commerces (20 % de la note).

Plus de 40 000 personnes dans plus de 40 pays ont participé à ces évaluations, selon l’entreprise.

Les deux plus grands aéroports français, propriétés du groupe Aéroports de Paris dont le projet de privatisation fait débat, font figure de mauvais élèves, mais présentent toutefois des notes au-dessus de la moyenne. En effet Roissy-Charles-De-Gaulle n’apparaît qu’à la 121e place avec une note globale 6,70 sur 10. Une note plombée par le critère de ponctualité 5,8, tandis que la qualité du service et le critère restauration et boutiques sont plutôt bien notés : respectivement 7,9 et 9,1 sur 10.

Paris-Orly arrive à la 126e place (6,37 de moyenne) avec une note de 5,4 sur 10 pour la ponctualité, de 7,9 pour les services et de 7,8 pour les commerces et restaurants. Des travaux importants ont été effectués sur le site ces derniers mois. Le nouveau bâtiment, fusionnant les ex-terminaux Ouest et Sud en une aérogare unique a été inauguré le mois dernier.

Le meilleur site français fait une percée à la 89e place. Il s’agit de l’aéroport de Toulouse, avec la note honorable de 7,29 sur 10, et qui affiche un score de 6,8 sur 10 pour la ponctualité. Suivent les aéroports de Bordeaux-Mérignac (7,09 sur 10 de moyenne globale) et Lyon Saint-Exupéry (6,79 sur 10).

L’aéroport international de Hamad au Qatar, numéro 1
Les trois premiers aéroports les mieux notés en moyenne sont ceux de Hamad de Doha au Qatar, de Haneda au Japon et d’Athènes en Grèce. Ils affichent tous des notes comprises entre 8 et 8,5. L’aéroport d’Athènes est le seul des trois à obtenir un 9 pour la qualité de ses

Les trois aéroports qui obtiennent le meilleur score pour leur ponctualité sont celui de Charleroi-Bruxelles Sud (Belgique), l’aéroport International de Moscou Sheremetyevo et l’aéroport de Haneda au Japon (8,6 ; 8,5 et 8,4)

La qualité des services est à son meilleur sur les sites de Changi de Singapour, de Dehli en Inde et d’Athènes en Grèce, dont les notes sur ce critère sont supérieures ou égales à 9.

Enfin pour le shopping, c’est dans les allées des aéroports de Henri-Coandă de Bucarest (Roumanie), de Kelowna (Canada) ou de Berlin Schönefeld (Allemagne) qu’il est le plus plaisant de faire des emplettes selon le classement AirHelp. Les notes s’échelonnent de 6 à 6,6 sur 10.

Qui obtient les moins bonnes notes ?
Les aéroports les moins bien notés obtiennent tous une note globale inférieure à 6 sur 10 et présentent les plus mauvaises notes, sur les 132 aéroports évalués, en matière de ponctualité.

L’aéroport Eindhoven aux Pays-Bas est noté 5,92 sur 10 et arrive à la 130e place. Il affiche un score en dessous de la moyenne sur la ponctualité.

Suit l’aéroport de Koweït à la 131e place, noté 5,77 sur 10. Là encore, le site est sanctionné pour son manque de ponctualité (4,3 sur 10) alors qu’il est très bien noté sur les deux autres critères (8 sur 10).

Enfin l’aéroport de Lisbonne pointe à la dernière place du classement (132e) avec 5,77 sur 10 de moyenne.

Notons que les aéroports africains notamment sénégalais ne font pas partie du classement.

Jean Louis Verdier - Rédacteur en Chef Digital - Paris- Dubaï - Hong Kong dakarecho@gmail.com - Tél (+00) 33 6 17 86 36 34 + 852 6586 2047

Articles Similaires

1 sur 55

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *