PolitiqueSociété

Macky Sall reporte sine-die la reprise des cours prévue ce mardi

Le président de la République, Macky Sall, a reporté la reprise des cours initialement prévue ce mardi à une date restant à fixer, en raison de contaminations au Covid-19 chez les enseignants.

‘’Des cas de personnels enseignants testés positifs au Covid-19 ont été enregistrés dans la région de Ziguinchor (sud)’’, écrit le ministre de l’Education nationale, Mamadou Talla, dans un communiqué.

‘’C’est pourquoi (…) le président de la République a décidé de reporter la reprise des cours initialement prévue le 2 juin 2020 (…), afin d’annuler tout risque de propagation du virus dans l’espace scolaire’’, ajoute M. Talla.

Macky Sall a demandé au ministre de l’Education nationale, à ses collègues chargés de la Formation professionnelle et de la Santé, et aux autorités administratives de ‘’poursuivre les efforts déjà [fournis] en vue d’une éventuelle réouverture des classes’’.

Le 11 mai, le président de la République a annoncé un ‘’assouplissement’’ de l’état d’urgence sanitaire comprenant plusieurs mesures, dont la réouverture, à partir du mardi 2 juin, des classes d’examen (CM2, troisième et terminale) et des établissements d’enseignement technique et professionnel.

La reprise concernait les élèves des classes dites d’examen (CM2, troisième, terminale). De nombreuses voix d’enseignants, de parents, d’élèves, s’étaient élevées à l’approche de la reprise devant les conditions dans lesquelles elle s’annonçait et les risques sanitaires qu’elle posait dans ce pays pauvre. Elles critiquaient les moyens mis à disposition des établissements et l’impossibilité de faire respecter les gestes de prévention.

Les enseignements scolaires, techniques, professionnels et universitaires sont suspendus depuis le 16 mars en raison de la pandémie de coronavirus, qui continue de se propager au Sénégal, faisant 42 morts. Plus de 3.000 cas de Covid-19 ont été recensés par le ministère de la Santé.

Les écoles catholiques de Dakar avaient annoncé lundi qu’elles rouvriraient, mais sans les élèves. Elles disaient «ne pas être prêtes à recevoir les élèves» et refusaient de «mettre la vie des élèves, des personnels et de leurs familles en danger».

Les catholiques représentent environ 5% de la population très majoritairement musulmane. Le Sénégal a déclaré officiellement plus de 3700 cas de contamination et 43 décès.

Digital Manager - Chef de projet chez Alixcom Dakar | E-mail: saliou@dakar-echo.com | +221 77 962 92 15

Articles Similaires

1 sur 293

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *