Transport Aérien

L’UE prolonge le gel des créneaux aéroportuaires jusqu’en mars

Au début de la crise, la réglementation européenne avait poussé les compagnies à faire voler leurs avions à vide pour ne pas perdre leurs droits sur leurs créneaux horaires.

La Commission européenne va prolonger le gel des règles sur les créneaux aéroportuaires jusqu’en mars 2021, alors que la chute du trafic aérien liée à la pandémie de Covid-19 s’annonce pire qu’anticipé, selon des prévisions publiées lundi.

«J’ai l’intention d’étendre la dérogation sur les créneaux aéroportuaires pour la saison 2020-2021 jusqu’au 27 mars 2021», a déclaré la commissaire européenne aux Transports Adina Valean, citée dans un communiqué. Cette mesure était réclamée par l’industrie pour faire face aux conséquences de la crise.

Les règles européennes prévoient que les compagnies aériennes doivent utiliser au moins 80% des créneaux horaires qui leur sont attribués dans les aéroports, sans quoi elles perdent leurs droits la saison suivante. Leur gel permet d’éviter les «vols fantômes» – faute de passagers– que les compagnies sont contraintes d’effectuer pour garder leurs créneaux horaires. Cette prolongation est annoncée au moment où Eurocontrol indique que le nombre de vols passagers en Europe va connaître une chute plus importante que prévu.

L’organisme européen de surveillance du trafic aérien affirme en effet dans un communiqué que le nombre total de voyages en 2020 atteindra six millions, soit une baisse de 55% par rapport à l’année précédente. Et un million de moins que les prévisions d’avril, lorsque le transport aérien était au point mort.

«C’est vraiment inquiétant pour l’ensemble du secteur», a jugé Eamonn Brennan, directeur d’Eurocontrol, dans un communiqué. «Il y a un manque de coordination entre les États sur la façon de gérer les voyages aériens malgré les bonnes directives de l’Agence européenne de la sécurité aérienne et du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies», a-t-il déclaré.

Eurocontrol, qui compte 41 États membres, dont tous les pays de l’UE, réclame que les critères sanitaires pour déterminer la sécurité des voyages soient mieux harmonisés entre les pays. L’agence salue la récente proposition de la Commission européenne d’aligner ces règles, mais se prononce contre les restrictions générales et les mesures de quarantaine. «Cette approche est en train de tuer l’industrie du voyage et du tourisme», estime M. Brennan.

Digital Manager - Chef de projet chez Alixcom Dakar | E-mail: saliou@dakar-echo.com | +221 77 962 92 15

Articles Similaires

1 sur 42

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *