Sport

L’Egypte se défait de l’Angola 2-0

Malgré son revers contre l’Égypte (0-2), le pays organisateur qui a réussi un carton plein (neuf points sur neuf), l’Ouganda a terminé deuxième du groupe A, dimanche, et s’est qualifié pour les huitièmes de finale. La RD Congo, large vainqueur du Zimbabwe (4-0), peut encore rêver de figurer parmi les meilleurs troisièmes.

Vous avez dit leçon de réalisme ? En voici un véritable archétype ! Grâce à un joli coup franc de Mohamed Salah (36e), puis à une frappe sèche croisée d’Ahmed El-Mohammadi (45e+1), soit les mêmes buteurs que lors du succès déjà assez heureux contre la RDC (2-0), l’Égypte s’est imposée sur ce même score contre l’Ouganda, sur ses deux seules occasions, ou presque. Loin d’être souveraine dans le jeu, la nation organisatrice de cette Coupe d’Afrique des nations (CAN) a donc réussi un premier tour idéal sur le plan comptable, avec neuf points sur neuf et aucun but encaissé (elle avait gagné le premier match 1-0 face au Zimbabwe).

Pourtant, les Ougandais, entraînés par le Français Sébastien Desabre, qui sont aussi qualifiés puisqu’ils terminent deuxièmes, ont dominé assez nettement cette rencontre. Déployant un jeu parfois très séduisant, ils ont en revanche singulièrement manqué d’efficacité, malgré de nombreuses occasions. Ainsi, le gardien égyptien El-Shenawy, a réussi plusieurs interventions de classe notamment face au remuant Abdu (34e, 43e).

De son côté, après ses deux défaites initiales sur le même score (0-2), contre l’Ouganda et l’Égypte, la République démocratique du Congo a bien réagi en balayant sans trembler un Zimbabwe dépassé (4-0). Même si elle ne totalise que trois points, la RDC a rééquilibré sa différence de buts à zéro et peut donc encore rêver de disputer les huitièmes de finale, en terminant parmi les quatre meilleurs troisièmes de groupe.

Bolingi a ouvert le score de la tête (4e), sur un coup franc mal maîtrisé par le gardien adverse. Puis le natif d’Ivry-sur-Seine, Cédric Bakambu (28 ans), formé à Sochaux et passé par les moins de 18 ans, moins de 19 ans et moins de 20 ans français, qui évolue actuellement en Chine (Beijin Guoan), a porté à dix son total de buts en sélection (en dix-neuf capes). Et ce, grâce à un doublé, avec un superbe tir de l’extérieur du droit (34e), puis un penalty (65e). Enfin, Assombalonga a clos le score avec opportunisme, du droit (78e).

Luc Hagège

Jean Louis Verdier - Rédacteur en Chef Digital - Paris- Dubaï - Hong Kong dakarecho@gmail.com - Tél (+00) 33 6 17 86 36 34 + 852 6586 2047

Articles Similaires

1 sur 61

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *