PresseTunisie

Le site d’informations Business News poursuivi pour avoir critiqué la cheffe du gouvernement

Le syndicat des journalistes tunisiens (Snjt) a dénoncé ce mardi 15 novembre une volonté «d’intimider les médias» après les poursuites engagées par une ministre contre un site d’information ayant critiqué la cheffe du gouvernement, Najla Bouden.

Jeudi 10 novembre, le site d’information tunisien Business News avait publié un article intitulé «Najla Bouden, la gentille Woman» sur son bilan.

La cheffe du gouvernement «en poste à la Kasbah depuis le 11 octobre 2021 (…) n’a rien réalisé en treize mois d’exercice» durant lesquels la situation socio-économique s’est dégradée avec un gouvernement qui «n’a cessé de mettre des bâtons dans les roues du tissu économique», disait l’article.

Plainte pour diffamation contre Business News
En vertu d’un décret présidentiel critiqué comme «répressif» par des ONG locales et internationales, la ministre de la Justice, Leila Jaffel, a déposé ce vendredi au tribunal de première instance de Tunis une plainte contre Business News pour «diffamation», «allégations mensongères contre un fonctionnaire public et outrage contre la cheffe du gouvernement».

Il s’agit du premier média poursuivi depuis la promulgation le 16 septembre par le président Kais Saied du décret 54, vivement critiqué par la société civile.

Ce texte prévoit cinq ans de prison et une lourde amende pour toute personne «qui utilise délibérément les réseaux de communication et les systèmes d’information pour produire, promouvoir, publier ou envoyer des fausses informations ou des rumeurs mensongères».

La peine est «doublée» si ces «fausses informations» visent des responsables de l’Etat, selon le décret.

Contacté par l’AFP, le service de communication du ministère de la Justice n’était pas en mesure de donner d’informations sur cette affaire.

Jean Louis Verdier - Rédacteur en Chef Digital - Paris- Dubaï - Hong Kong dakarecho@gmail.com - Tél (+00) 33 6 17 86 36 34 + 852 6586 2047

Articles Similaires

1 sur 34

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *