Politique

Le PDS remis d’aplomb, part à la chasse aux sièges

Lors de son discours du 27 avril 2022, l’ancien député Mamadou Lamine Thiam, directeur de campagne du Parti démocratique sénégalais (PDS) s’est exprimé sur l’ambition du parti de revenir en force sur la scène politique et de recouvrer sa gloire d’antan, ce malgré sa défaite historique lors des élections locales de janvier dernier.

Ainsi, lui qui plaide pour le changement, justifie sa position par « la nécessité de corriger les injustices, redorer le blason de nos institutions mais également restaurer l’espoir ».

Pour ce faire, il appelle tous les Sénégalais d’ici et d’ailleurs, les militants et sympathisants du PDS, à la mobilisation et au soutien pour cette étape cruciale que constituent les Législatives.

Le directeur de campagne du PDS, Mamadou Lamine Thiam, laisse entrevoir dans son discours fort en engagement et en émotion, un dévouement incontestable du parti à reconquérir le pouvoir. Et, ces élections législatives de juillet prochain représentent une étape décisive, en ce qu’elles constituent un aperçu voire une mesure de ce à quoi s’attendre en 2024 lors de l’élection présidentielle.

En effet, obtenir un nombre de sièges considérables à l’Assemblée nationale, serait le sésame de ces poulains du pape du Sopi mais aussi une manière de voir resurgir le parti qui a montré ses limites lors des municipales en s’étant fait battre dans bien des communes et des départements ; même si certains d’entre eux jugent les résultats obtenus « encourageants et honorables ».

Toutefois, le directeur de campagne pour défendre leurs candidats en juillet prochain, dira que « ces élections législatives interviennent dans un contexte difficile caractérisé par un avilissement sans précédent de l’institution parlementaire, une dégradation sans précédent des conditions de vie de nos compatriotes, une paupérisation des masses laborieuses et une dégradation déconcertante du tissu social, un renchérissement des prix des denrées des denrées alimentaires, une dégradation du pouvoir d’achat des populations, un pillage éhonté de nos ressources avec ses conséquences sur l’emploi des jeunes, la multiplication du taux de chômage ainsi que la domestication manifeste et inadmissible de l’Assemblée nationale par le pouvoir en place ».

Face à cela, selon lui, le Parti démocratique s’engage à se donner les moyens pour faire triompher la liste qu’il présentera afin de mettre un terme à ces graves dérives, corriger les injustices, rectifier les erreurs et remonter le moral des Sénégalais gravement sapé par le comportement « irresponsable » d’un régime en quête de légitimité permanente.

De surcroit, évoquant le défi de consolidation des acquis démocratiques, celui du replacement du parlement sénégalais au cœur des institutions de la République, sans faire fi de la nécessité de prise en charge des besoins et préoccupations des populations, il assure que le PDS, avec l’union et la symbiose de ses hommes et femmes de conviction, travaillera pour présenter une liste de candidats à la hauteur des enjeux de l’heure.

Par ailleurs, l’accomplissement d’une pareille tâche ne saurait se faire sans un dur labeur. Fort de ce constat, il lance un appel à tous les militants du parti pour mener ce combat avec une très forte détermination.

« Je voudrais demander aux Sénégalais d’ici et de la diaspora de se mobiliser pour accompagner le PDS et ses alliés dans le combat pour corriger les injustices, redorer le blason de nos institutions, restaurer l’espoir sans lequel aucune vie n’aurait de sens, aller au secours des démunis, des vulnérables, des laissées pour compte, des oubliés, des naufragés, des exclus du système de sécurité sociale… », a-t-il asséné.

KHADIDIATOU MENDY

Jean Louis Verdier - Rédacteur en Chef Digital - Paris- Dubaï - Hong Kong dakarecho@gmail.com - Tél (+00) 33 6 17 86 36 34 + 852 6586 2047

Articles Similaires

1 sur 116

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *