DiasporaPanama

Le Panama reproche aux ONG d’encourager l’immigration clandestine

Le gouvernement panaméen a accusé dimanche les organisations humanitaires internationales d’encourager l’immigration clandestine en distribuant des cartes pour aider ceux qui traversent la jungle du Darien pour se rendre aux États-Unis.

«Les organisations internationales donnent aux migrants des cartes pour traverser la jungle en sachant qu’ils seront violés et détroussés. C’est extrêmement irresponsable», a déclaré la directrice de la migration, Samira Gozaine, dans une vidéo publiée sur X.

Les autorités panaméennes sont en conflit avec l’organisation humanitaire Médecins sans frontières (MSF), qui a dénoncé le 29 février une forte augmentation des violences sexuelles à l’encontre des migrants effectuant cette dangereuse traversée.

En une seule semaine en février, ses équipes de santé ont traité 113 migrants, dont neuf mineurs, agressés sexuellement par des membres de gangs qui opèrent dans la région. Sur l’ensemble du mois de janvier, 120 cas ont été recensés, et quelque 676 pour 2023.

Le gouvernement a réagi en suspendant le travail humanitaire de MSF dans la jungle et en l’accusant de ne pas partager les données relatives aux victimes présumées de violences sexuelles. La semaine dernière, MSF a déclaré qu’elle avait été «contrainte de suspendre toute activité médicale pour la population migrante dans le Darien sur ordre des autorités panaméennes».

Le gouvernement a invoqué l’absence d’un «accord de collaboration» valide avec le ministère de la Santé pour opérer au Panama. L’ONG a déclaré qu’elle avait essayé en vain de renouveler l’accord depuis octobre 2023. MSF affirme fournir des soins médicaux et psychologiques à environ 5.000 personnes par mois, en particulier aux victimes de violences sexuelles.

Le Darien, long de 265 kilomètres, est devenu un corridor pour les migrants qui espèrent atteindre les États-Unis. Ils y sont confrontés à un terrain dangereux, à des animaux sauvages et à des gangs violents.

Quelque 82.000 personnes l’ont traversé depuis le début de l’année : surtout des Vénézuéliens, mais aussi des Haïtiens, des Équatoriens, des Colombiens et des Chinois, selon les données officielles. En 2023, un nombre record de 520.000 personnes ont traversé le Darien.

Jean Louis Verdier - Rédacteur en Chef Digital - Paris- Dubaï - Hong Kong dakarecho@gmail.com - Tél (+00) 33 6 17 86 36 34 + 852 6586 2047

Articles Similaires

1 sur 108

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *