Faits divers

Le jet-setter Papis Konaré et Cie encourent 15 ans de travaux forcés pour un cambriolage

Le soi-disant homme d’affaires Papis Konaré et ses co-accusés, Ibrahima Diagne alias Capo et le commerçant Mohamed Al Amine Diagne alias Léo, ont tous comparu hier devant la chambre criminelle du tribunal de grande instance de Dakar.

Ils répondaient des chefs d’accusation d’association de malfaiteurs, vol en réunion commis avec effraction et usage de moyen de locomotion, et complicité de ce chef. Le ministère public a requis 15 ans de travaux forcés contre eux. L’affaire est mise en délibéré pour le 12 novembre prochain.

Les faits pour lesquels ce groupe de jeunes était devant le juge se sont déroulés le 5 septembre 2010 à Dakar-Plateau. Ce jour-là, une bande de voleurs avait cambriolé l’appartement de la famille d’Abou Khalil alors que celle-ci était absente des lieux. Les malfrats qui ont accédé à l’appartement aux environs de 13 heures avaient emporté un coffre-fort contenant 30.000 euros mais aussi 7.500.000 francs CFA.

Et puisque un crime n’est jamais parfait, en quittant l’immeuble, ils avaient oublié, certainement dans l’euphorie de leur cambriolage réussi, un sac qui contenait la pièce d’identité d’Ibrahima Diagne et une facture. Transféré par la police de Dieuppeul en 2012 pour une autre affaire de vol de bijoux, Ibrahima Diagne a été identifié pour le cambriolage commis en 2010.

Appréhendé pour escroquerie dans une affaire relative à un container de téléphones portables en 2016, Papis Konaré a été identifié comme le cerveau du groupe par son co-accusé Ibrahima Diagne qui avait quitté le pays pendant deux ans pour se réfugier en Mauritanie après leur forfait.

Quant à Papis Konaré, expulsé de Dubaï pour une affaire d’escroquerie portant sur 11 millions de dirhams, il avait été condamné à quatre ans de prison ferme. A la barre de la chambre criminelle, malgré les déclarations de son accusé Ibrahima Diagne, Papis Konaré a adopté le système de la dénégation pour se laver des accusations qui lui sont reprochées.

« J’ai connu Ibrahima Diagne lors de notre première confrontation devant le juge d’instruction. J’ai deux sociétés mises sous scellés. On ne m’a jamais interdit de voyager à Dubaï où je participe à des foires avec mes partenaires », a déclaré Papis Konaré. Qui a poursuivi en ces termes : « Je ne peux voler et laisser ma voiture d’un montant de 60 millions que seules trois personnes détenaient à Dakar au moment des faits ».

Quant à Mohamed Al Amine Diagne dit Léo, pris dans une autre affaire de recel de bijoux, il a été identifié comme l’instigateur qui a mis Ibrahima Diagne sur le coup, c’est-à-dire le cambriolage de l’appartement de la famille Khalil et a fourni son scooter pour le transport du coffre-fort volé.

D’après le conseil de la partie civile, les faits pour lesquels les accusés comparaissent sont établis. Il s’est félicité du fait que l’un des principaux acteurs, à savoir Ibrahima Diagne, a été de bonne foi depuis le début de l’enquête. Et il est établi que Papis Konaré avait pris la poudre d’escampette avant son arrestation en 2016. La partie civile réclame le montant de 50 millions de francs en guise de dommages et intérêts.

Les voleurs défoncent la porte de l’appartement et emportent un coffre-fort contenant des bijoux et de l’argent estimé à 27 millions de francs.
A en croire le ministère public, les accusés se sont rendus coupables de faits graves ayant troublé l’ordre public. Dans son réquisitoire, il a soutenu que les faits reprochés aux accusés sont établis. Le forfait a été mûrement réfléchi et des appels téléphoniques ont été échangés entre les comparses qui se sont ainsi concertés pour se retrouver à l’heure convenue sur les lieux du cambriolage.

Recherché et appréhendé après que sa pièce d’identité a été retrouvée sur les lieux du cambriolage, Ibrahima Diagne a donné les noms de ses deux acolytes.

D’après le maître des poursuites, tout est parti de Papis Konaré qui a repéré les lieux et étudié les activités habituelles du couple Khalil.

Mohamed Diagne dit Léo l’a appelé au téléphone pour commettre le forfait après quoi il a pris la fuite avec son scooter en transportant le coffre-fort contenant des bijoux et de l’argent estimés à 27 millions. Le parquet a requis 15 ans de travaux forcés à l’encontre des trois accusés.

Selon les conseils de Papis Konaré, le véhicule, le surnom et la résidence ne peuvent pas aider à corroborer les accusations de son co-accusé Ibrahima Diagne. Ils estiment que le ministère public doute de la bonne foi de l’accusé en relativisant ses déclarations.

« Personne dans l’immeuble n’a identifié Papis Konaré. S’agissant de l’association de malfaiteurs, il n’existe aucun connivence ni entente entre les accusés », a soutenu la défense.

Pour Me Barro, le dossier n’est pas clair, il y a un doute absolu qui plane sur le procès-verbal incomplet de la police. Les conseils de Papis Konaré ont plaidé l’acquittement de leur client au bénéfice du doute et demandé de ne pas s’en tenir à son passé pénal lourd pour dire qu’il a participé au cambriolage.

Pour le conseil d’Ibrahima Diagne, il faut deux éléments aggravants pour que la chambre criminelle condamne d’une peine de 10 à 20 ans de travaux forcés. L’usage de moyen de locomotion et le vol avec effraction ne sont pas des éléments déterminants dans la consommation de l’infraction pour son client trompé et piégé en laissant sa pièce d’identité et sa facture dans un sac sur les lieux du cambriolage.

Me Youssou Guèye a sollicité du juge de retenir le vol simple et de tenir compte de la bonne foi et la collaboration de son client avec la justice. Me Ndaw a plaidé l’acquittement de son client Mohamed Al Amine Diagne. « « Nous exigeons justice pour notre client qui est victime de l’injustice d’une procédure d’enquête et d’une instruction défaillante », a soutenu pour sa part Me Kassé.

Au final, l’affaire est mise en délibéré pour le 12 novembre prochain.

Mamadou Sy

Jean Louis Verdier - Rédacteur en Chef Digital - Paris- Dubaï - Hong Kong dakarecho@gmail.com - Tél (+00) 33 6 17 86 36 34 + 852 6586 2047

Articles Similaires

1 sur 119

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *