Dakar-Echo

La LSDH, la Raddho et Amnesty International défendent le littoral

La LSDH, la Raddho et Amnesty International défendent le littoral

Des organisations de défense des droits humains s’impliquent dans la lutte pour la sauvegarde du littoral menacé par la boulimie foncière de gros bonnets.

En effet, la Lsdh, la Raddho et Amnesty International sont montés au créneau pour dénoncer la spoliation accentuée du littoral, notamment dans la région de Dakar, en plus d’une occupation aussi anarchique qu’irrégulière.

Elles expriment leur préoccupation quant au déclassement abusif des terres du littoral et du domaine public maritime, un bien commun inaliénable du peuple et leur attribution à des personnes physiques et morales privées.

D’après les défenseurs des droits humains, cette situation qui dure depuis des décennies a entraîné une prolifération d’édifices privés sur la corniche qui ont gravement dégradé l’environnement et le cadre de vie dans la capitale Dakar notamment.

Mieux, cette détérioration de l’écosystème heurte, à leurs yeux, la morale, car elle place nos dirigeants au cœur de la boulimie foncière qu’elle a créée.

Ces organisations rappellent que la constitution adoptée par référendum en 2016 a consacré la souveraineté des populations sur les ressources naturelles et foncières, leur droit à un environnement sain. Elles réclament un audit de tous les bâtiments implantés sur le littoral du Sénégal et demandent au procureur de la République d’ouvrir une enquête.

Articles similaires

Laisser un commentaire