DiasporaMigration

La Grande-Bretagne soutient l’initiative de 15 pays européens de désigner des «pays tiers sûrs» pour les migrants

Le gouvernement britannique a adopté en avril un accord permettant d’envoyer au Rwanda des demandeurs d’asile.

Le premier ministre britannique Rishi Sunak s’est félicité mardi à Vienne que de «de plus en plus» d’États européens veuillent désigner des «pays tiers sûrs» pour les migrants, à l’image de l’accord signé récemment entre son pays et le Rwanda.

Je «suis ravi que 15 pays européens se soient désormais unis» pour réclamer que la Commission européenne désigne des «pays tiers sûrs» aptes à accueillir des migrants, a-t-il déclaré en conférence de presse.

«Il est de plus en plus clair que de nombreux pays conviennent désormais que c’est l’approche qui s’impose», a-t-il ajouté en soulignant son entente avec le chancelier autrichien Karl Nehammer sur le sujet. Ce dernier a déploré que dans l’Union européenne (UE), le chemin soit «encore long» pour convaincre l’ensemble du bloc.

«Le statu quo ne résoudra pas le problème», a ajouté Rishi Sunak. «Nous devons procéder à des renvois vers des pays tiers sûrs, comme le programme pionnier du Royaume-Uni au Rwanda», a-t-il martelé.

Poussée des partis d’extrême droite
La semaine dernière, quinze pays membres de l’UE – mais ni la France, ni l’Allemagne, ni l’Espagne – ont pressé dans une lettre la Commission à transférer des migrants vers des pays tiers, citant aussi comme exemple l’accord récent conclu par l’Italie avec l’Albanie. Ils réclament en outre que les personnes déboutées de l’asile soient envoyées dans ces pays, souhaitant une réforme de la loi européenne, qui prévoit qu’un migrant puisse être transféré vers un pays tiers uniquement s’il a un «lien» suffisant avec lui.

Ces propositions interviennent à quelques semaines des élections européennes pour lesquelles les sondages prédisent une poussée des partis d’extrême droite. En Autriche, le parti nationaliste FPÖ est donné largement gagnant, devant le parti conservateur de Karl Nehammer, à la peine dans les intentions de vote.

L’Autriche, qui fait partie avec le Danemark, l’Italie et la Grèce des pays signataires prônant la désignation de «pays sûrs», est l’un des États de l’UE recevant le plus de demandes d’asile par rapport au nombre de ses habitants (9 millions).

Elles ont atteint 1,14 million en 2023 dans l’UE, soit leur plus haut niveau depuis 2016, selon l’Agence européenne pour l’asile. Le mois dernier, le gouvernement britannique a adopté un accord permettant d’envoyer au Rwanda des demandeurs d’asile.

Digital Manager - Chef de projet chez Alixcom Dakar | E-mail: saliou@dakar-echo.com | +221 77 962 92 15

Articles Similaires

1 sur 107

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *