Afrique de l'Ouest

La Banque Mondiale financera trois projets pour l’accès au réseau électrique en Mauritanie, au Niger et au Sénégal

La Banque Mondiale a approuvé vendredi un financement de 465 millions de dollars afin d’augmenter les raccordements au réseau électrique dans les zones fragiles du Sahel et accroître l’accès à l’énergie en Afrique de l’ouest, a indiqué un communiqué de l’institution financière.

Selon le texte, ce nouveau projet « financera des travaux de génie civil pour accélérer l’accès en Mauritanie, au Niger et au Sénégal.

«En Mauritanie, l’électrification rurale sera étendue grâce à la densification du réseau des sous-stations existantes, ce qui permettra d’électrifier les villes de Boghé, Kaédi et Selibaby, ainsi que les villages voisins le long de la frontière sud avec le Sénégal», précise la Banque.

Elle souligne de même que « les populations vivant le long du fleuve Niger et dans les régions du centre-est du pays, vivant non loin de l’interconnexion entre le Niger et le Nigéria bénéficieront également d’un accès au réseau, tout comme celles à proximité des sous-stations en Casamance (Sénégal). Les tarifs de raccordement au réseau seront partiellement subventionnés, limitant ainsi les coûts pour le million de personnes qui devraient en bénéficier ».

« En Côte d’Ivoire, au Niger et, à terme au Mali, le projet financera des équipements de stockage de l’énergie par batteries pour améliorer la stabilité du réseau électrique régional en augmentant la réserve d’énergie dans ces pays et en facilitant l’intégration de sources d’énergies renouvelables intermittentes. », a indiqué la Banque mondiale dans le communiqué.

Digital Manager - Chef de projet chez Alixcom Dakar | E-mail: saliou@dakar-echo.com | +221 77 962 92 15

Articles Similaires

1 sur 16

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *