EnvironnementSociété

Gora Ndiaye fait pousser des légumes sur des terres desséchées

Gora N’Diaye est un précurseur : il fait pousser des légumes sur une terre desséchée au milieu du désert. Sa ferme a tout d’une oasis, mais c’est aussi une école et un espoir pour les habitants de sa région, à Samba Dia.

Avec ses pieds de manioc par dizaines, ses légumes et fruits, difficile de croire que cette ferme a poussé sur le désert tant la nature y est abondante. « C’est très important, ca attire les oiseaux, les abeilles », dit Gora N’diaye, fondateur de la ferme école de Kaydara.

Il y a quinze ans, il n’y avait rien d’autre que du sable. Tout est sorti de terre par la volonté de Gora, autodidacte et pionnier de l’agro-écologie en Afrique. « C’était désertique, il n’y avait pas un seul arbre ici. Tout était sec et c’était même un terrain de football pour les jeunes du village. »

Récoltes garanties
Mais en-dessous, il y avait de l’eau. Il est le premier aussi au Sénégal à avoir adopté la permaculture, ce concept qui vise à créer des petits écosystèmes ou par exemple les arbres favorisent l’éclosion d’autres cultures végétales en retenant l’humidité. Le tout sans aucun produit chimique. L’autre avantage est de garantir des récoltes toute l’année et aux paysans d’avoir des revenus.

M. de Chalvron, M. Getti

Digital Manager - Chef de projet chez Alixcom Dakar | E-mail: saliou@dakar-echo.com | +221 77 962 92 15

Articles Similaires

1 sur 249

1 Commentaire

  1. Gino says:

    Bravo pour ce bel exemple. A voir aussi, la ferme agroécologique de Beer Shéba, lieu de formation et bel exemple aussi de permaculture sur100 hectares, d’agroforesterie et régénération naturelle assistée, etc : https://www.takouma.com/beersheba/

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *